•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des étudiants de l'Université Carleton réinventent l’agrandissement du Château Laurier

Vanessa De Alexandris présente son projet à un membre du public.
Vanessa De Alexandris présente son projet à un membre du public. Photo: Radio-Canada / Dereck Doherty
Radio-Canada

Déçus des différents concepts présentés jusqu'à maintenant dans le dossier de l'agrandissement du Château Laurier, des étudiants en architecture de l'Université Carleton ont tenté de réinventer le projet en y allant de leurs propres propositions.

Un texte de Dereck Doherty

Réunis dans une salle du Centre communautaire de Hintonburg durant la fin de semaine, les étudiants ont montré leurs projets à une centaine de curieux.

Le plus gros défi était d’intégrer des éléments nouveaux à un édifice patrimonial tout en l’intégrant à son environnement, qui est parmi les plus patrimoniaux du pays, selon Peter Coffman, membre du conseil d’administration de Patrimoine Ottawa.

Les avis des gens sur place étaient quasi unanimes : les projets des étudiants étaient plus emballants que celui qui est sur la table.

La proposition qui est devant la Ville actuellement était notre exemple de ce qu’il ne faut pas faire.

Luis Panchi Galvan, étudiant en architecture

D'une forme très moderne, le projet du groupe Larco Investments comprend une aile rectangulaire faite de verre et de lignes de pierres calcaires. Il a notamment été critiqué par les membres du Sous-comité du patrimoine bâti de la Ville d'Ottawa pour son manque d'harmonie avec le bâtiment original.

L'esquisse montre la façade ouest de l'édifice.Représentation de la nouvelle aile du Château Laurier, selon la version finale des plans. Photo : Larco Investments LTD

J’étais heureuse de voir tous les efforts qui ont été déployés par les étudiants pour amener des idées qui se comparent avantageusement au projet actuel, a laissé entendre Rebecca Windover, une employée de l’Université Carleton venue découvrir les concepts avec sa famille.

Des projets réalistes

La professeure en architecture Marianna Esponda souhaitait donner à ses élèves un défi qui relevait du monde réel. C’est pourquoi elle a choisi l’agrandissement du Château Laurier comme projet de session.

Les étudiants devaient créer un plan d’un style contemporain, clairement du 21e siècle, tout en s’intégrant de façon cohérente aux éléments architecturaux déjà existants, contrairement au projet qui est sur la table, selon M. Coffman.

Luis Panchi Galvan devant son projet intitulé « The Noble ». Luis Panchi Galvan devant son projet intitulé « The Noble ». Photo : Radio-Canada / Dereck Doherty

Je voulais créer une addition moderne tout en utilisant les formes de l’édifice actuel, a soutenu Luis Panchi Galvan, en parlant de son design.

Nommé The Noble, son projet incorpore des fenêtres verticales et la même pierre qui est utilisée pour le revêtement du Château Laurier.

Une esquisse d'un projet d'agrandissement du Château Laurier.Le projet « The Noble » de Luis Panchi Galvan. Photo : Radio-Canada

Le projet L’Écluse de Vanessa De Alexandris, une étudiante originaire de Montréal, est pour sa part inspiré de l’environnement du Château Laurier.

Mme De Alexandris a intégré l’élément architectural des écluses du canal Rideau dans la cour arrière du Château, en plus d’ajouter une aire de repos, un jardin et un restaurant là où on trouve actuellement un stationnement étagé.

Je voulais intégrer la nature au projet, c’est pourquoi il y a beaucoup de verdure , a-t-elle dit, se réjouissant d’avoir reçu un A pour son travail de session.

Esquisse d'un projet d'agrandissement du Château Laurier.Le projet « L'Écluse » de Vanessa De Alexandris. Photo : Radio-Canada

Par ailleurs, Peter Coffman a souligné qu'il tenterait de rendre les projets disponibles en ligne pour que les gens qui n'ont pas pu assister à l'exposition puissent voir les concepts.

Ottawa-Gatineau

Architecture