•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toujours pas de remplaçant au médecin de Matapédia

Le reportage de Pierre Cotton
Radio-Canada

À quelques semaines du départ à la retraite du seul médecin de famille de Matapédia, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie n'a toujours pas trouvé de remplaçant pour pratiquer dans la région.

Après 52 ans de pratique, le docteur Paul Leblanc prendra sa retraite le 7 janvier prochain.

À 82 ans, il prévoit continuer de faire des visites à domicile pendant encore quelques mois, mais le temps presse pour le remplacer. Le médecin compte environ 900 patients dont la moitié sont considérés comme vulnérables.

Il y a quatre médecins pour la Baie-des-Chaleurs dont deux qu'ils vont essayer de convaincre de venir s'installer à Matapédia, mais ces pauvres petits médecins-là qui sortent de l'université, ils doivent faire 12 à 15 heures de garde à l'Hôpital de Maria pour ensuite venir faire du bureau à Matapédia. C'est un peu irraisonnable, estime le docteur Leblanc.

paysageLa municipalité de Matapédia en Gaspésie Photo : Paul Leblanc

Le CISSS de la Gaspésie assure que des démarches sont en cours pour remplacer le docteur Leblanc.

On a des potentiels de recrutement, mais il est trop tôt pour annoncer la venue d'un nouveau médecin, admet le directeur de la qualité, de l'évaluation, de la performance et de l'éthique du CISSS de la Gaspésie, Jean-Luc Gendron.

De son côté, la mairesse de Matapédia, Nicole Lagacé, affirme suivre la situation de près.

Avec le départ d'un docteur comme le docteur Leblanc, on comprend bien qu'il pourrait y avoir une foule aux urgences.

Nicole Lagacé, mairesse de Matapédia

On prend ça au sérieux, on ne veut pas qu'il y ait une rupture de service, assure la mairesse.

Les patients s'inquiètent

Chose certaine, le départ du docteur Leblanc laissera un grand vide auprès de ses patients. Originaire de New Richmond, il a ouvert son cabinet de médecine en février 1966 à Matapédia.

Il n'y avait pas de pharmacien, pas de dentiste, alors il a fallu faire à peu près de tout ; la médecine, des visites à domicile, de l'obstétrique, avoir une pharmacie à côté, faire de l'hospitalisation à l'Hôpital de Campbellton, se souvient le médecin.

Au fil des années, le médecin a tissé des liens serrés avec ses patients qui s'inquiètent de son départ.

On développe un lien de confiance extraordinaire, c'est certain. Venir ici, ça permettait de ne pas trop s'éloigner de la famille, affirme une patiente du docteur Leblanc.

On espère que le gouvernement fasse quelque chose pour qu'on puisse avoir un médecin de famille. Moi, ça fait un an que j'ai fait une demande et je n'en ai toujours pas.

Un patient du docteur Leblanc

Le CISSS de la Gaspésie rappelle que le CLSC est toujours disponible pour desservir la population de Matapédia.

Avec les informations de Pierre Cotton

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Santé