•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Banque d'alimentation d'Ottawa livre 4500 kg de denrées au Nunavut

Un homme dans un hangar pousse des boîtes entassées sur lesquelles ont peut lire « Arctic »
Au total, 4500 kg de denrées alimentaires seront acheminés au Nunavut dans les prochains jours. La première livraison aura lieu dimanche matin. Photo: CBC/Leah Hansen

De la soupe, de la sauce tomate, des pommes, des bananes et des oranges : dimanche matin, des milliers de kilos de nourriture se sont envolés de l'aéroport d'Ottawa vers celui d'Iqaluit. La banque alimentaire de la capitale fédérale espère ainsi aider à mitiger l'insécurité alimentaire dans le Nord.

L'Arctique canadien étant inaccessible par la route, les denrées doivent être acheminées par voie aérienne à des coûts exorbitants, rappelle le directeur général de la Banque d'alimentation d'Ottawa, Michael Maidment.

Le don de l'organisme, d'une valeur d'environ 15 000 $, aurait ainsi coûté plus de 20 000 $ à livrer.

Le coût pour acheminer de la nourriture là-bas est considérable.

Michael Maidment, directeur général de la Banque d'alimentation d'Ottawa

En novembre, l'un des deux seuls supermarchés d'Iqaluit a été la proie des flammes. Une bonne partie de l'inventaire pour l'hiver a été perdu.

L'incident a exacerbé les inquiétudes quant à l'insécurité alimentaire dans le Nord et a poussé la Banque d'alimentation d'Ottawa à agir.

Michael Maidment dans un hangar avec des boîtes derrière luiSelon le directeur général de la Banque d'alimentation d'Ottawa, Michael Maidment, 4500 kg de denrées seront envoyés. Photo : CBC/Leah Hansen

La compagnie aérienne Canadian North a eu vent de l'initiative et a accepté de transporter les denrées gratuitement.

« Nous avons des employés qui voient ça tous les jours. Il y a des gens dans leur communauté qui ne peuvent pas toujours se permettre de manger de la nourriture saine », a déclaré une porte-parole de l'entreprise, Kelly Lewis.

Nous avions assez de place dans l'avion pour les aider, donc c'était naturel pour nous de le faire.

Kelly Lewis, porte-parole de Canadian North

Les denrées envoyées à Iqaluit seront distribuées dans une dizaine de localités voisines.

Selon une étude publiée par le Conseil des académies canadiennes en 2014, les populations inuites du nord du Canada sont celles qui souffrent le plus de la faim parmi les populations autochtones des pays industrialisés. Le taux d'insécurité alimentaire atteindrait 68 % dans les communautés du nord du pays.

Avec les informations de CBC

Ottawa-Gatineau

Alimentation