•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sidewalk Labs : des citoyens réitèrent leurs préoccupations

Un dessin d'architecte
Un sketch montre l'emplacement futur du nouveau quartier Photo: Sidewalk Labs
La Presse canadienne

Au cours d'une réunion publique organisée autour d'un quartier qui sera construit autour des toutes dernières technologies situé dans un secteur riverain de Toronto, des citoyens ont réitéré leurs préoccupations en matière de protection de la vie privée.

Depuis l'annonce du partenariat entre Waterfront Toronto et Sidewalk Labs, affilié à Google, en octobre 2017, le projet a été vivement critiqué pour la gestion des données collectées conservées au sujet des allées et venues des citoyens qui habitent ou visitent le quartier.

La responsable du développement de Waterfront Toronto, Meg Davis, a déclaré que davantage de détails, y compris la gouvernance des données, seraient dévoilés dans une maquette du projet. Celle-ci, selon elle, sera achevée en janvier 2019.

La maquette sera d'abord mise à la disposition de Sidewalk Labs, Waterfront Toronto et les trois ordres de gouvernement afin de s’assurer qu’elle respecte les politiques et les réglementations avant sa publication. Puis, la population pourra en connaitre le contenu.

Bianca Wylie, cofondatrice de Tech Reset Canada et qui a ouvertement critiqué les processus de consultation publique du projet, a déclaré qu'elle estimait que le projet devrait être rendu public immédiatement afin de garantir la transparence de la manière dont les décisions sont prises.

Selon Mme Davis, le projet ne sera pas rendu public immédiatement afin que les gens ne puissent pas « spéculer » sur des aspects du projet qui pourraient ne pas être approuvés.

Toronto

Cybersécurité