•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COP24 : le PQ réclame une étude sur les impacts des changements climatiques

Des personnes marchent devant un stade où se déroule la COP24 en Pologne.
La COP24 se déroule à Katowice en Pologne. Photo: Reuters / Kacper Pempel
Radio-Canada

Si François Legault ne se rend pas personnellement en Pologne pour la Conférence de l'ONU sur le climat, les trois partis d'opposition y ont envoyé leur délégué. Le Parti québécois souhaite d'ailleurs que le Québec se dote d'une étude détaillée sur les impacts des changements climatiques sur la santé publique.

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, estime que le Québec devrait être mieux documenté sur les effets des changements climatiques sur la santé publique et qu’une étude en ce sens devrait être produite d’ici 2020.

« Avec toutes les informations qui circulent, on a besoin d’un outil commun », a indiqué le député péquiste lors d’une entrevue à La Presse canadienne.

Le mandat pourrait être confié à l’Institut national de la santé publique.

Comparant les Conférences de l’ONU sur le climat au forum économique de Davos, le député de Jonquière s’est désolé de l’absence du premier ministre québécois François Legault qui a plutôt dépêché la ministre de l’Environnement MarieChantal Chassé pour représenter le gouvernement à la conférence internationale à Katowice.

« Imaginons le premier ministre qui ne va pas à Davos [au Forum économique mondial en janvier] : on dirait que ça n'a pas de bon sens, il faut que le premier ministre soit à Davos. Je pense que les COP sont certainement rendues aussi importantes que Davos », souligne M. Gaudreault.

Du côté du Parti libéral du Québec, c’est le député de Nelligan Monsef Derraji qui sera présent en Pologne alors que Québec solidaire y a dépêché la députée de Mercier, Ruba Ghazal.

Avec les informations de La Presse canadienne

Politique provinciale

Environnement