•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Baie-des-Chaleurs se mobilise pour l'environnement

Une dizaine de personnes sont assises et écoutent une présentation donnée par les organisatrices du mouvement.
Une rencontre citoyenne avait lieu samedi à la microbrasserie Le Naufrageur, à Carleton-sur-Mer. Photo: Radio-Canada / Pierre Cotton

Des assemblées citoyennes se sont tenues samedi à Carleton-sur-Mer et à Bonaventure en vue du dépôt de la Déclaration universelle citoyenne d'urgence climatique.

Le mois dernier, près de 200 personnes se sont mobilisées et ont marché à Maria pour sensibiliser le gouvernement caquiste aux questions environnementales.

Après cette action symbolique, les organisateurs du mouvement La planète s'invite au parlement ont voulu voir les municipalités poser des actions concrètes afin de réduire les gaz à effet de serre.

C'était l'objectif des rencontres citoyennes tenues samedi, qui visaient aussi à créer des comités responsables de porter le message du mouvement devant les conseils municipaux dès le 7 janvier. Ils demanderont aux élus de signer la Déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique.

On veut envoyer aux Villes le message qu'on est prêts et que maintenant, il faut des mesures claires, précises et rigides. On n'est plus au temps des petites actions individuelles, il faut poser des actions collectives et des règlements fermes.

Marie Nowak, coorganisatrice de l'assemblée citoyenne de Carleton-sur-Mer
Elle sourit à la caméra.Marie Nowak, coorganisatrice de l'assemblée citoyenne de Carleton-sur-Mer Photo : Radio-Canada / Pierre Cotton

En Gaspésie, les Villes de Matane et de Gaspé et la MRC d'Avignon ont déjà signé la Déclaration.

La Municipalité de Pointe-à-la-Croix a également signé et est allée plus loin, proposant de planter un arbre pour chaque 1000 kilomètres de route parcourus par ses employés et les élus, une mesure visant à compenser le carbone ainsi rejeté dans l'atmosphère.

La Ville de Carleton-sur-Mer compte aussi adhérer à la Déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique.

Le maire Mathieu Lapointe, qui était présent à l'assemblée citoyenne, a donné des exemples de mesures que son conseil municipal entend mettre de l'avant.

Il est assis au bar de la microbrasserie Le Naufrageur et sourit à la caméra.Le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe Photo : Radio-Canada / Pierre Cotton

On a déjà un véhicule électrique, on va en acheter un deuxième qu'on va rendre disponible à la population en libre-partage. On veut aussi convertir notre éclairage à la technologie DEL, a-t-il affirmé.

Le maire entend également remplacer les paiements par chèque par des paiements en ligne afin d'utiliser moins de papier et réduire la superficie de gazon tondue par la Ville.

Jusqu'à présent, plus d'un centaine de municipalités québécoises ont signé la Déclaration, selon le mouvement La planète s'invite au parlement.

D'après les informations de Pierre Cotton

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique municipale