•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le manque de travailleurs compromet l'ouverture de patinoires

Une patinoire extérieure de la Ville de Sept-Îles
Une patinoire entretenue et supervisée par la Ville de Sept-Îles Photo: Ville de Sept-Îles
Radio-Canada

À l'approche de l'ouverture des patinoires de Sept-Îles et de Port-Cartier, les Municipalités multiplient les efforts pour recruter le personnel nécessaire à l'entretien des glaces.

Un texte de Laurence Royer

La Ville de Sept-Îles espère pourvoir de deux à cinq emplois à temps partiel pour la surveillance et l’entretien des patinoires de la Municipalité.

Le superviseur au Service des loisirs et de la culture à la Ville de Sept-Îles, Éric Smith, affirme que les activités de la patinoire du secteur de L’Anse sont même compromises en raison de la difficulté de trouver du personnel.

Éric Smith précise que cette situation n’est pas nouvelle. Chaque année, recruter des employés à temps partiel pour s’occuper des patinoires est un défi. On parle de mi-décembre à mi-mars, dit-il. La difficulté d’aller chercher des employés qui sont prêts à s’investir environ 20 heures par semaine parce que les employés travaillent ailleurs.

La page Facebook de la Mairie de Port-Cartier évoque l’urgence de trouver un préposé à l’entretien et à la surveillance des patinoires à défaut de quoi, il sera difficile d’assurer l’accès à nos patinoires extérieures cet hiver.

Toutefois, le directeur de la Base de plein air Les Goélands, Marc Gauvreau, a bon espoir de réussir à pourvoir ce poste.

La patinoire extérieure du parc Holliday à Sept-ÎlesLa patinoire extérieure du parc Holliday à Sept-Îles Photo : Ville de Sept-Îles

Ouverture à la mi-décembre

Les températures froides et constantes des derniers jours ont permis à Sept-Îles et à Port-Cartier de commencer à arroser les patinoires. Toutefois, les Municipalités auront encore besoin de quelques jours pour terminer le travail, affirme Éric Smith.

Ça nous prend une épaisseur de glace d’environ un pouce et un quart avant d’ouvrir, explique-t-il. On arrose vraiment en fine couche. Avant d’avoir l’épaisseur, ça prend toujours une semaine, une semaine et demie.

L’ouverture des patinoires est prévue pour la mi-décembre, si la météo le permet.

Côte-Nord

Sports et loisirs