•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba soignera davantage les accros à la méthamphétamine

Des lits d’hôpitaux.
Davantage de lits seront déployés pour aider les toxicomanes Photo: Getty Images / ArisSu
Radio-Canada

Le Manitoba dépensera 4,2 millions de dollars pour accroître ses services de traitement destinés aux personnes dépendantes de méthamphétamine cristallisée.

Il s’agit d’avoir des lits permettant à des toxicomanes d’être soignés pendant plus longtemps que les sept à dix jours actuellement accordés. Ces personnes ont souvent besoin d’être traitées pendant un mois, dit le gouvernement.

Des cliniques mobiles seront aussi déployées à Brandon et Winnipeg.

Le montant de 4,2 millions de dollars sera étalé jusqu’en 2023 et doublé avec un financement d’Ottawa. Le Manitoba est la sixième province à se joindre au programme fédéral Fonds d’urgence pour le traitement qui a été activé en réponse à la crise des opioïdes qui sévit au Canada.

Le nombre d’adultes accros à la méthamphétamine cristallisée a augmenté de 104 % entre 2014-15 et 2016-2017 dans la province, affirme la Fondation manitobaine de lutte contre les dépendances.

Cette drogue synthétique fabriquée à partir d’ingrédients chimiques est un stimulant qui à long terme provoque entre autres de la psychose et de la paranoïa, selon Santé Canada.

Ses effets physiques et mentaux à court terme sont dangereux et imprévisibles, ajoute le ministère.

Manitoba

Santé publique