•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gilets jaunes : la charge de Trump contre l'Accord de Paris sur le climat provoque l'ire d'un député

Le président américain lors d'un discours
Selon le président américain, les manifestations en France sont liées à l'Accord de Paris sur le climat Photo: Reuters / Jonathan Ernst
Agence France-Presse

Donald Trump a critiqué une nouvelle fois samedi l'Accord de Paris sur le climat, estimant que le mouvement des « gilets jaunes » en France était la preuve que cet accord « ne marche pas » et affirmant, sans preuve, que des manifestants scandaient « Nous voulons Trump ».

« L'Accord de Paris ne marche pas si bien que ça pour Paris. Manifestations et émeutes partout en France », a écrit sur Twitter le président américain alors que des manifestants défilaient dans le pays pour une quatrième journée de mobilisation.

« Les gens ne veulent pas payer de grosses sommes d'argent, beaucoup aux pays sous-développés (qui sont gouvernés de manière discutable), avec l'objectif, peut-être, de protéger l'environnement », a poursuivi le 45e président des États-Unis, coutumier des tweets matinaux.

Ce n'est pas la première fois que le locataire de la Maison-Blanche donne son opinion sur ce mouvement. Il avait déjà ironisé mardi sur les concessions faites par Emmanuel Macron aux « gilets jaunes », estimant que l'Accord de Paris était voué à l'échec.

Cette nouvelle attaque intervient au moment même où près de 200 pays sont réunis à Katowice, en Pologne, pour la 24e conférence mondiale sur le climat.

« Ils chantent " Nous voulons Trump ". J'adore la France », a conclu le président américain, sans apporter de preuves.

Donald Trump avait retweeté mardi le message de Charlie Kirk, un commentateur conservateur, selon lequel la France est secouée par des émeutes « en raison de taxes d'extrême gauche sur l'essence » et qui ajoutait : « Les gens scandent " Nous voulons Trump " dans les rues de Paris ».

Selon les services de vérification des faits de l'AFP, il semblerait que Charlie Kirk se soit basé sur une vidéo publiée le 2 décembre sur Twitter. Présentée comme ayant été filmée en France, cette vidéo vient en réalité de Londres, et date probablement de juin.

Un élu français invite Trump à « aller se faire foutre »

« Donald le Gâteux est atteint d'incontinence cérébrale » et doit aller « se faire foutre », a répliqué un député français du parti du président Emmanuel Macron.

« N'insulte pas mon pays, radoteur. La France te dit d'aller te faire foutre. Du Parlement français, "mon ami" », a écrit dans un tweet en anglais Joachim Son-Forge, député des Français de l'étranger et ex-candidat au poste de numéro un de La République en marche.

« Je sais être mesuré, mais quand les choses sont aux antipodes de nos valeurs, il ne faut pas faire le dos rond », a-t-il défendu auprès de l'AFP. Et d'ajouter : « Je suis parlementaire, pas chef d'État. Je défends mon pays et l'assume parfaitement ».

Politique américaine

International