•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Qaâda, une activité bien ancrée dans les traditions algériennes

Des pâtisseries dans une assiette
C'est l'occasion d'échanger et de manger des pâtisseries. Photo: Radio-Canada / Marie-Ève Dumulong
Radio-Canada

La Qaâda est une rencontre entre femmes algériennes autour d'un café ou d'un thé et de pâtisseries et gâteaux pour échanger, rire et relaxer durant la journée.

Un reportage et un texte de Marie-Ève Dumulong

Cette activité est née à l'époque où les femmes algériennes avaient peu accès à l’espace public. Elles ne travaillaient pas à l'extérieur du foyer et veillaient plutôt aux occupations de la maison.

Cette activité sociale s'est perpétuée même si les femmes algériennes ont un emploi aujourd’hui.

Les fréquences ne sont plus les mêmes. Aujourd’hui, on se rencontre moins souvent. Puis, les moments ne sont plus les mêmes aussi. Avant, toutes les femmes rentraient chez elles avant le coucher du soleil.

Nawel Bentobbal, membre de l'Association algérienne du Grand Toronto

Selon Mme Bentobbal, ces rencontres sont maintenant ouvertes à tous.

L’Association algérienne du Grand Toronto invite la communauté francophone à participer à cet échange culturel qui se tiendra le samedi 8 décembre à 15 h à l’École élémentaire Micheline-Saint-Cyr (85, rue Forty First, Etobicoke).

Toronto

Engagement communautaire