•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chercheurs de l’UVic s’intéressent aux effets à long terme des commotions

Une feuille découpée en morceaux représentant une tête et un cerveau.
Étudier les effets à long terme des commotions subies pendant la jeunesse est une idée unique, selon la professeure Lynneth Stuart-Hill. Photo: iStock

Une équipe de l'Université de Victoria (UVic) tente de comprendre les effets, à l'âge adulte, des commotions cérébrales subies pendant la jeunesse.

Les chercheurs étudient notamment les effets à long terme des commotions sur la santé du coeur et du cerveau.

« Les protocoles de retour au jeu pour les athlètes qui ont subi des commotions sont maintenant très développés, mais l'idée d'étudier les effets à long terme est vraiment unique », soutient Lynneth Stuart-Hill, une professeure du département de Science de l’exercice et d’éducation physique de l’UVic.

L’équipe de l’Uvic est actuellement à la recherche d’anciens athlètes masculins de 40 ans et plus pour effectuer différents tests, qu’ils aient subi des commotions cérébrales dans leur jeunesse ou non.

Colombie-Britannique et Yukon

Santé