•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ville prisée par les retraités veut faire plus de place aux jeunes travailleurs

Un jeune homme avec un manteau sur le bord de l'eau.
À 20 ans, Robert Filmer a été élu, en octobre dernier, au poste de conseiller municipal de la ville où l'on trouve la plus grande proportion d'aînés au Canada. Photo: Radio-Canada / Justin McElroy
Radio-Canada

Qualicum Beach, en Colombie-Britannique, est une ville populaire auprès des retraités, mais le nouveau conseil municipal, élu en octobre, veut construire plus de logements pour attirer les jeunes travailleurs, afin de répondre aux besoins des résidents plus âgés.

Avec 52 % de la population âgée de 65 ans ou plus, Qualicum Beach est la municipalité qui a la plus grande proportion d'aînés au Canada, selon le dernier recensement.

Le 20 octobre dernier, ses habitants ont élu Robert Filmer, 20 ans, parmi leurs nouveaux conseillers municipaux. Augmenter l’offre de logements abordables pour les gens de sa génération est une des priorités du jeune élu.

« Nous ne voulons pas être seulement au centre de la ville, dit-il. Je dis "nous", parce que je fais partie de ce groupe, je veux un endroit où habiter, moi aussi. Nous voulons avoir notre place dans la communauté. »

Pénurie de travailleurs

Le besoin de logements pour la population en âge de travailler n’est pas qu’une question personnelle pour Robert Filmer, il s’agit également d’un enjeu important pour l’économie de la région.

Le temps doux et le bord de l’eau attirent de plus en plus d'aînés dans ce secteur de la côte de l’île de Vancouver. Le phénomène entraîne à la fois une augmentation des besoins de main-d’œuvre, pour offrir des services à la population, et une diminution du nombre de maisons disponibles pour accueillir les jeunes travailleurs.

« Tôt ou tard, nous allons devons faire place à la diversité dans notre municipalité, pour nous assurer que les jeunes familles peuvent s’installer ici et se joindre à notre communauté », affirme le nouveau maire de Qualicum Beach, Brian Wiese.

Le directeur de la Chambre de commerce de Parksville-Qualicum Beach, Kim Burden, est aussi de cet avis.

C’est un problème depuis un certain temps déjà, mais c’est un problème qui est devenu de plus en plus important dans les dernières années.

Kim Burden, directeur de la Chambre de commerce de Parksville-Qualicum Beach

Le mois dernier, la Chambre de commerce a publié un rapport indiquant que la région manque « de façon importante » de travailleurs pour répondre aux besoins des employeurs.

Kim Burden ajoute qu’il faudra faire particulièrement attention aux types de projets de développement qui seront réalisés. « Beaucoup de ces logements risquent d’être occupés par des gens qui s’installent ici pour leur retraite », pense-t-il.

Les retraités comme moteur économique

Si la Municipalité de Qualicum Beach souhaite faire plus de place à ceux qui sont en âge de travailler, certains veulent aussi continuer d’y accueillir les personnes plus âgées. « Le tourisme est une bonne source de revenus pour la région, mais les retraités le sont tout autant », croit Pat Weber, le président du Centre d’activités pour aînés de Qualicum Beach.

Ils ont de l’argent à dépenser, ils ont du temps pour utiliser les services offerts et ils sont souvent plus fidèles aux commerces locaux que les gens dans la trentaine et la quarantaine. Un peu moins d’Amazon!

Pat Weber, président du Centre d’activités pour aînés de Qualicum Beach

Durant la dernière année, certains projets visant à faciliter l’accès à des logements plus abordables ont divisé la communauté de Qualicum Beach. Le nouveau maire ne l’oublie pas et souhaite éviter les prises de position trop marquées pour convaincre la population.

« Les gens de la municipalité ne sont pas contre les logements abordables, assure Brian Wiese. Ils sont contre les grands immeubles de plus de quatre étages près du bord de l’eau. Mais je crois qu’au centre-ville ils pourraient, probablement, accepter des édifices de quatre étages. »

Avec les informations de Justin McElroy

Colombie-Britannique et Yukon

Immobilier