•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une peine de prison « importante » demandée pour l'ex-avocat de Trump

Le récit de Frédéric Arnould
Radio-Canada

Un procureur fédéral de New York a recommandé, vendredi, une peine de prison « importante » pour Michael Cohen, ex-avocat et homme de confiance de Donald Trump, pour avoir acheté le silence de l'actrice de films pornographiques Stormy Daniels et pour fraude fiscale.

Le procureur spécial américain Robert Mueller a pour sa part refusé de suggérer une peine concernant l'accusation de mensonge au Congrès. Michael Cohen a plaidé coupable, la semaine dernière, d'avoir menti aux membres du Congrès à propos de discussions sur la construction d'un gratte-ciel proposé par la Trump Organization à Moscou.

M. Cohen, coopère avec l'enquête de Robert Mueller sur une possible collusion entre la Russie et l'équipe de campagne électorale de Trump en 2016, a plaidé coupable des autres accusations portées contre lui au mois d'août.

L'ancien avocat du président avait alors déclaré avoir organisé des paiements sur ordre de Donald Trump avant l'élection présidentielle de 2016 pour réduire au silence deux femmes, dont Stormy Daniels, qui disaient avoir eu une liaison avec le candidat républicain.

« Le défendeur a fourni et s'est engagé à fournir des informations utiles et véridiques au bureau du procureur spécial afin de l'assister dans son enquête », souligne une note remise vendredi soir par M. Mueller au tribunal de New York.

Il y est notamment indiqué que Michael Cohen a affirmé avoir été approché en 2015 par une personne « se disant de confiance en Russie » voulant organiser à plusieurs reprises une rencontre entre « le président russe » et « l'Individu 1 ».

L'« Individu 1 » est une désignation employée par l'équipe du procureur Mueller en référence au président américain Donald Trump.

M. Cohen doit être condamné mercredi prochain par le juge de district américain William Pauley, à Manhattan, pour toutes les accusations pour lesquelles il a plaidé coupable.

Trump a qualifié l'enquête de Mueller de « chasse aux sorcières » et a, à plusieurs reprises, nié tout acte répréhensible. Le président a accusé cette semaine Michael Cohen d'avoir menti sur ses affaires commerciales en Russie pour obtenir une réduction de sa peine de prison.

Le bureau de Robert Mueller a poursuivi ou fait condamner une vingtaine de ressortissants et d'entités russes, ainsi que plusieurs associés de Trump.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Politique américaine

International