•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gilbert Vielfaure : une décennie au service des personnes démunies

Gilbert Vielfaure, directeur général du Centre Flavie-Laurent

Gilbert Vielfaure, directeur général du Centre Flavie-Laurent

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En ce temps des Fêtes, synonyme de partage et de générosité, nous sommes allés à la rencontre de Gilbert Vielfaure, qui dirige depuis plus d'une décennie le Centre Flavie-Laurent, un organisme de bienfaisance de Winnipeg venant en aide aux démunis. Chaque année, des milliers de familles y défilent pour se procurer des meubles, ustensiles de cuisine ou jouets pour enfants.

Tranche de vie est une chronique signée Abdoulaye Cissoko

Il est à peine 9 h du matin. Entre les quatre murs du Centre Flavie-Laurent, situé sur le boulevard Provencher dans le quartier de Saint-Boniface, l'effervescence est pourtant palpable.

Employés et bénévoles sont à pied d'œuvre pour une distribution de dons collectés dans le cadre des Fêtes.

Tranche de vie est un nouveau rendez-vous mensuel auquel vous convie Abdoulaye Cissoko. Dans le cadre de cette chronique, il rencontrera des Manitobains et se penchera sur divers aspects de la vie au Manitoba.

Devant la table où sont posés les articles et les denrées, les familles se succèdent. Une petite fille aux cheveux ondulés choisit une bouteille de shampoing. Une autre femme s'intéresse aux boîtes de conserve, tandis qu'un couple a les yeux rivés sur les paquets de céréales.

Asha-Bashonga Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Asha-Bashonga est l'une des nombreuses clientes du centre.

Photo : Radio-Canada

À quelques mètres de là, Asha Bashonga, jeune femme orginaire de la République démocratique du Congo arrivée au Manitoba depuis quatre mois, saute de joie. Elle vient de trouver un sapin de Noël caché parmi des meubles.

Seul hic : l’arbre artificiel a du mal à tenir sur son socle. Il lui manque une pièce. Après avoir échangé quelques mots avec elle, Gilbert Vielfaure disparaît puis réapparaît quelques instants plus tard avec un morceau de métal.

Il bricole le sapin, lequel semble maintenant tenir solidement. Comme par magie, le visage d'Asha, qui était empreint de doute, s'illumine. Elle pousse un soupir de soulagement. « Mon fils me demandait quand j'allais acheter un sapin, je lui avais promis que j’en trouverais un avant Noël. Et je l’ai trouvé! Je suis vraiment contente », jubile-t-elle.

Gilbert-VielfaureAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

En 2017, le Centre Flavie-Laurent a distribué pas moins de 2700 divans.

Photo : Radio-Canada

En 13 ans à la tête du Centre, Gilbert Vielfaure a appris à tout faire : soulever des caisses, conduire le camion de livraison ou encore rafistoler les meubles.

Pourtant, toutes ces tâches sont bien loin de sa formation de programmeur informatique.

Si quelqu'un m'avait dit un jour que je passerais 30 ans de ma vie à travailler pour des organismes de charité, je lui aurais dit qu'il a perdu la tête.

Gilbert Vielfaure

Avant de rejoindre le Centre Falvie-Laurent, Gilbert Vielfaure a participé à la mise en place de l'École catholique d'évangélisation à Saint-Malo, dans la Municipalité rurale de De Salaberry, au Manitoba.

C'est en feuilletant le journal La Liberté un jour de 2005, que ce natif de Lorette y a vu une annonce pour le recrutement d'un coordonnateur au Centre Flavie-Laurent. Il décide alors de tenter sa chance. « Par manque de bons candidats, on m'a sélectionné », dit-il avec un brin d'humour.

À l'époque, il était le seul employé. L'organisme n’avait ni local ni véhicule, ajoute-t-il. Les choses ont depuis beaucoup changé. En 2013, le Centre Flavie-Laurent a inauguré ses vastes locaux actuels.

Marcel LambertAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cela fait 5 ans que Marcel Lambert est bénévole au Centre Flavie-Laurent.

Photo : Radio-Canada

Le Centre possède aussi ses propres camions de livraison et compte huit employés en plus de 80 bénévoles. Parmi eux, de nombreux retraités comme Marcel Lambert.

Cet ancien employé d'un club de golf fait du bénévolat depuis cinq ans au Centre. Il dit qu'en plus d'y passer du temps, il fait du bien.

Les bénévoles ont trouvé ici le bonheur et la satisfaction que l'argent ne peut acheter : celui de dire je t'aime et voici un article qui peut en témoigner.

Gilbert Vielfaure

Gilbert Vielfaure avoue que sa perception de la vie a changé depuis qu'il travaille au Centre, même s'il estime que le mot travail ne sied pas vraiment à ce qu'il fait. « Je collecte des dons et des articles que nous offrent des gens, et je les distribue à des personnes qui sont dans le besoin, dont je vois les sourires par la suite. C'est difficile de qualifier cela de travail. Pour moi, c'est plutôt un privilège », explique-t-il.

Côtoyer la pauvreté au quotidien

« Un jour, une femme est venue chercher des meubles. Elle a pris ceux qui étaient disponibles et ils étaient vraiment usés. Quelques instants plus tard, elle est revenue nous voir en larmes. Elle a expliqué c’est parce que jamais dans sa vie, on ne lui a donné quelque chose. Elle nous a chaleureusement remerciés. C’est difficile de rester insensible à ce genre de situation », fait remarquer Gilbert Vielfaure.

Le Centre Flavie-LaurentAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Depuis 2005, le Centre Flavie-Laurent a accueilli plus de 35 000 familles.

Photo : Radio-Canada

Il affirme aussi avoir compris que la ligne qui sépare la pauvreté du bien-être est très mince.

« Je pourrais moi-même me retrouver dans cette situation du jour au lendemain. Un problème de santé ou financier, et tout bascule », note-t-il.

Un matin, j'ai vu une mère arriver au centre à 5h 30 avec deux petits. Il faisait - 20 degrés Celsius à l'extérieur. C’est insupportable.

Gilbert Vielfaure

La misère l'émeut davantage lorsqu'elle touche les enfants. « J'en ai quatre. Lorsqu'il s'agit d'enfants, on fait tout ce qu'on peut pour eux. Les enfants sont les pauvres des pauvres », indique-t-il.

Gilbert Vielfaure tient par ailleurs à souligner la générosité des donateurs.

Une cliente du Centre Flavie-LaurentAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Près de 7000 nouvelles familles bénéficient des services du centre chaque année.

Photo : Radio-Canada

Depuis 2005, le Centre Flavie-Laurent a servi plus de 35 000 familles. L'an dernier seulement, l’organisme a distribué pas moins de 2700 divans. « On ne peut donner que ce que l’on reçoit et la quantité d'articles que nous recevons est tout simplement incroyable », se félicite-t-il.

En plus des denrées et des biens matériels, le Centre reçoit aussi des dons en argent. « C'est tout simplement extraordinaire! », se réjouit Gilbert Vielfaure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Pauvreté