•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de Gérald Cyr : la coroner conclut à une mort naturelle

Affiche Ugence 24 heures et bâtiment derrière
L'urgence du CLSC de Paspébiac, en Gaspésie Photo: Radio-Canada / Jean-françois Deschênes
Radio-Canada

L'homme de Bonaventure décédé en novembre 2017 après s'être vu refuser l'accès au CLSC de Paspébiac était probablement mort avant l'arrivée des ambulanciers à son domicile, selon le rapport de la coroner.

Un texte de Catherine Poisson

Le 23 novembre 2017, vers 23 h, Gérald Cyr a indiqué à son épouse ressentir des douleurs thoraciques importantes, et est tombé inconscient.

Vers 23 h 45, les ambulanciers ont demandé que l'homme âgé de 74 ans soit admis à la salle d'urgence du CLSC de Paspébiac, étant la plus près de la résidence du patient.

Or, l’infirmière responsable du tri aurait refusé, redirigeant plutôt l’ambulance vers l'Hôpital de Maria, puisque la salle d'urgence du CLSC de Paspébiac était alors en rupture d'effectifs médicaux et devait fermer à minuit.

Le décès de Gérald Cyr a été constaté peu après minuit et demi à l'Hôpital de Maria.

À l'époque, le refus du CLSC avait été fortement critiqué, certains se demandant si une décision différente aurait permis de sauver la vie de M. Cyr.

Le refus du CLSC n'est pas en cause

Dans son rapport publié le mois dernier, la coroner Renée Roussel avance que la fermeture de l'urgence n'a fait aucune différence sur l'issue fatale.

Les chances de réanimer M. Cyr par la suite avec les ambulanciers ou par des soins médicaux avancés étaient à peu près nulles, puisqu'il était fort probablement déjà mort à l'arrivée des ambulanciers, sinon peu de temps après, écrit la coroner.

Il s'agit d'une mort naturelle, conclut-elle dans son rapport.

Le CISSS de la Gaspésie a préféré ne pas commenter le rapport, par respect pour la famille de la victime.

Toutefois, un porte-parole indique qu'aucune rupture de service n'est prévue à l'urgence du CSLC de Paspébiac pour les prochains mois.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Santé