•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Médecin de famille : une liste d’attente qui s’allonge à l’Île-du-Prince-Édouard

Un médecin d'un certain âge.
Il y a environ 4000 patients dont le médecin de famille s'apprête à prendre sa retraite à l’Île-du-Prince-Édouard. Photo: iStock / Squaredpixels
Radio-Canada

La population à l'Île-du-Prince-Édouard continue de croître, mais la province peine à engager de nouveaux médecins. La liste des gens en attente d'un médecin de famille est passée de 8408 patients il y a deux ans, à 11 822 personnes.

Durant la même période, un seul médecin s’est ajouté, indique Anita MacKenzie, directrice des soins primaires et des maladies chroniques chez Santé Î.-P.-É..

Il y a une procédure à suivre et Santé Î.-P.-É. ne peut pas décider toute seule de créer plus de postes de médecins, dit-elle.

L’Île-du-Prince-Édouard s’est tournée vers les infirmières praticiennes ces dernières années pour améliorer son approche collaborative, mentionne Mme MacKenzie, ce qui a permis à plusieurs patients de quitter les listes d’attente. Mais le système peine maintenant à suivre la forte croissance démographique de la province, admet-elle.

4000 patients dont le médecin prend sa retraite

Un autre obstacle est le départ à la retraite de certains médecins. Santé Î.-P.-É. complète des démarches pour embaucher trois médecins qui remplaceront ceux qui s’apprêtent à quitter leur pratique, mais ces nouveaux venus prendront en charge les patients qui perdent leur médecin, et non ceux qui se trouvent sur la liste d’attente.

Il y a environ 4000 patients suivis par l’un des futurs retraités. On leur a dit de ne pas s’inscrire à la liste d’attente, mais plutôt d’attendre l’entrée en fonction d’un des nouveaux médecins.

Les listes d’attentes publiées en ligne d’ici un an

La priorité de Santé Î.-P.-É., souligne Anita MacKenzie, est de trouver un médecin aux insulaires qui ont été inscrits sur la liste d’attente ces quatre dernières années.

Anita MacKenzie.Anita MacKenzie de Santé Î.-P.-É, directrice des soins primaires et des maladies chroniques. Photo : Radio-Canada / Steve Bruce

Les personnes inscrites récemment pourraient donc avoir à patienter longtemps, mais cela dépend aussi d’où ils habitent. L’attente pour un médecin de famille est longue dans le comté de Queens, mais presque nulle en ce moment dans le comté de Kings, affirme Mme MacKenzie.

Santé Î.-P.-É. promet de publier sur Internet d’ici un an les statistiques par comté. En faisant preuve de davantage de transparence, estime Mme MacKenzie, les gens seront en mesure de mieux comprendre les défis, et peut-être de se trouver un médecin de famille dans une autre région de l’Île.

Avec les informations de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Santé