•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valérie Plante lancera le Conseil des villes pour les migrations à Marrakech

Valérie Plante au lutrin devant une bannière où on lit : Honorer les engagements internationaux pour libérer le potentiel de tous les migrants pour le développement
La mairesse a prononcé une allocution au Forum global sur les migrations et le développement, à Marrakech, au Maroc. Photo: Valérie Plante/Twitter
Radio-Canada

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, est à Marrakech, au Maroc, afin d'assister à divers événements en marge de la semaine des Nations unies sur la migration, dont le lancement du Conseil des villes sur les migrations.

« Montréal est invitée parce qu’on a remarqué le travail que nous faisons. Le BINAM [Bureau d’intégration des nouveaux arrivants de Montréal] en est un bon exemple. Cette semaine qui est dédiée à la migration va nous permettre de partager nos bonnes pratiques et de voir comment on peut être plus proactif face aux vagues migratoires », avait-elle indiqué mercredi, lors de la réunion du comité exécutif.

Vendredi, Mme Plante a prononcé un discours lors de la séance de clôture du Forum global sur les migrations et le développement (GFMD), une initiative des Nations unies qui vise à favoriser le partage d’idées et de pratiques, entre autres pour maximiser les impacts positifs des migrations sur le développement.

« Dans mon discours au GFMD, à Marrakech, j’ai insisté sur le fait que les villes abritent plus de 60 % de la population et sont au cœur des migrations. C’est pourquoi notre rôle est central dans les processus migratoires », a-t-elle écrit sur Twitter après son discours.

Lancement du Conseil des maires sur les migrations

Samedi, Mme Plante participera au lancement du Conseil des maires sur les migrations, une organisation financée par la Suisse et l’Open Society Foundations afin de permettre aux villes de participer aux échanges internationaux et aux politiques sur les réfugiés et les migrants.

« Le Conseil des maires sur les migrations, en collaboration avec des réseaux déjà existants, veillera à ce que les gouvernements locaux fassent entendre leur voix sur la scène internationale en ce qui concerne les questions de migrations, afin que les politiques s’arriment à l’expérience réelle des villes, où vivent la majorité des migrants et des réfugiés dans le monde », a indiqué la mairesse Plante dans le communiqué annonçant la création du conseil.

À titre de mairesse de Montréal, elle fera partie du comité directeur de ce conseil, avec la mairesse de Freetown en Sierra Leone, et les maires de Los Angeles aux États-Unis, de Bristol au Royaume-Uni, d’Athènes en Grèce, de Milan en Italie, de Kampala en Ouganda et d’Amman en Jordanie.

Le lancement du Conseil des maires sur les migrations se fera dans le cadre du Forum des maires sur la mobilité humaine, la migration et le développement, une assemblée d’élus locaux, créée par les Nations unies en 2013, dont l’objectif est d’échanger des idées sur la gouvernance des migrations, la protection des droits et la promotion d’une croissance économique inclusive.

Les 70 participants au Forum des maires doivent se pencher sur une déclaration à présenter au sommet des Nations unies qui se déroulera lundi et mardi, afin d'adopter le Pacte mondial pour les migrations.

Ce pacte, un document non contraignant de 25 pages, réunit une vingtaine de propositions pour aider les pays à faire face aux migrations en facilitant l'information, l'intégration des migrants, l'échange d'expertises, etc.

Politique internationale

International