•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves font la grève pour exiger des politiciens une réponse aux changements climatiques

Des enfants qui se tiennent par la main
Les élèves ont tenu une activité de sensibilisation aux changements climatiques au parc Memorial du centre-ville de Sudbury. Photo: Radio-Canada / Justine Cohendet
Radio-Canada

Des enfants dans neuf villes canadiennes protestent contre l'inaction des politiciens face aux changements climatiques.

Des manifestations ont eu lieu à Sudbury, à Vancouver, à Victoria, à Winnipeg, à Fredericton, à Ottawa, à Toronto, à Kingston et à Kitchener.

Le mouvement a été lancé par une jeune Suédoise de 15 ans, Greta Thunberg, qui fait la grève tous les vendredis devant son école pour que les parlementaires de son pays prennent réellement au sérieux les changements climatiques.

À Sudbury, le geste de la Suédoise a suscité l’attention de Sophia Mathur, élève à l’école publique R.L. Beattie et âgée de 11 ans. Avec certaines de ses amies, elle a décidé de mener des activités publiques de sensibilisation aux changements climatiques tous les premiers vendredis du mois.

Je veux un avenir et si les adultes ne font pas les choses, je ne vais pas avoir d’avenir.

Sophia Mathur, élève à l’école publique R.L. Beattie

Les enfants, c’est notre avenir. Si les adultes entendent notre voix, ils vont faire quelque chose, ajoute l’élève.

Une fille qui porte des écouteursSophia Mathur est élève à l'école publique R.L. Beattie de Sudbury. Photo : Radio-Canada

Amber Kaproff-Scott, également élève à l’école R.L. Beattie, est du même avis.

C’est important pour moi parce que les adultes ne protègent pas mon avenir. [...] Je ne veux pas aller à l’école pour un avenir qui n’existe plus, affirme-t-elle.

Elle estime d'ailleurs que beaucoup de jeunes pensent comme [elles], mais ils n’ont pas toujours la voix pour le dire.

La manifestation de vendredi qui s’est déroulée au parc Memorial dans le centre-ville de Sudbury, a regroupé une centaine de personnes, dont une dizaine d'élèves.

L’étudiante à l’Université Laurentienne, Madeleine Desroches, a tenu à se joindre aux élèves.

C’est vraiment étonnant que ce soit rendu à un point où même les enfants reconnaissent que rien ne se fait et qu’il faut qu’on commence à faire des choses.

Madeleine Desroches, étudiante à l’Université Laurentienne
Une femme qui porte un bonnet gris et des lunettes de soleilMadeleine Desroches, étudiante à l'Université Laurentienne est venue prêter main-forte aux enfants qui protestaient contre l'inaction face aux changements climatiques. Photo : Radio-Canada / Justine Cohendet

Les élèves comptent tenir leur prochaine activité le 11 janvier.

Avec les informations de Justine Cohendet

Nord de l'Ontario

Environnement