•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une routine matinale bien amusante pour des élèves d’Alma

L'enseignante qui fait un câlin.
Une enseignante d'Alma fait fureur auprès de ses élèves avec sa façon de les accueillir. Photo: Radio-Canada / Mélissa Paradis
Radio-Canada

Une enseignante de l'école primaire Notre-Dame à Alma accueille ses élèves de deuxième et de troisième année de façon plutôt originale. Câlin, danse, révérence : chaque matin, les jeunes choisissent la façon dont ils veulent être salués.

Inspirée d’une vidéo virale qui circule sur les réseaux sociaux, Chantale Guay a décidé de faire de même et de personnaliser l’entrée en classe de ses élèves.

Elle a inventé avec sa classe différents types d'accueil personnalisé.

Tableau indiquant les choix entre : code, poisson, bonjour, poing, floss, tap tap, câlin, oiseau ou révérence.Les élèves choisissent comment ils veulent être accueillis dans la classe de Chantale Guay. Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Pour Mme Chantale, c'est un moment privilégié qui permet à ses élèves de commencer la journée du bon pied.

C'est tellement agréable. C'est un moment qu'on a avec chacun de nos petits amours le matin. Puis, ça motive et ça rend la journée agréable pour tout le monde.

Chantale Guay, enseignante

À voir le sourire des jeunes, il est clair que l'initiative plaît.

Elle est toujours aussi souriante et, pour ça j'ai toujours le goût d'aller à l'école.

Un élève
Une élève a choisi de faire le poing à poing avec son enseignante.Chantale Guay accueille ses élèves de la façon qu'ils choisissent avant de rentrer dans la classe. Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Cet accueil fait déjà des petits. D'autres instituteurs de l'école ont décidé eux aussi de se prêter au jeu.

Dans la classe, chaque initiative est guidée par un mot : motivation. Les jeunes apprennent à compter avec une balle et font la lecture dans une tente.

Les élèves, pourquoi les obliger à s'asseoir toujours de la même manière à leur bureau? Il y en a qui bougent. On le sait, il y a plusieurs façons différentes d'apprendre.

Pour la directrice de l'école, Lyndia T. Simard, le milieu scolaire doit savoir se renouveler.

On s'entend que les enfants d'il y a 20 ans et les enfants d'aujourd'hui, avec toute la part d'Internet et les nouvelles habitudes de vie, on ne peut plus enseigner de la même façon qu'il y a 20 ou 30 ans. C'est ce qui fait que, je pense que oui, les parents sont derrière nous, précise-t-elle.

L'initiative de Mme Chantale commence déjà à faire des petits alors que d'autres enseignants de l'école Notre-Dame ont aussi choisi d'accueillir leurs élèves de façon différente.

D'après le reportage de Mélissa Paradis

Saguenay–Lac-St-Jean

Enseignement primaire