•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Conseil des arts de Nipissing Ouest « gagne son pari »

Trois musiciens jouent sur une scène éclairée en rouge. En avant plan, le guitariste chante au micro.
Les membres du groupe Replay incarnent les musiciens célèbrent des Beatles. Ils ont joué devant une salle comble le 1er décembre au Centre récréatif de Sturgeon Falls. Photo: Daniel Aubin Photography/Conseil des arts de Nipissing Ouest
Radio-Canada

« On a gagné notre pari ! » C'est le constat que fait aujourd'hui le directeur de la programmation du Conseil des arts de Nipissing Ouest (CANO). Dany H. Poulin avait misé le tout pour le tout en septembre en offrant une programmation d'automne deux fois plus chargée qu'à l'habitude alors que les recettes aux guichets étaient en chute libre.

Un texte de Mathieu Grégoire

À l’approche du dernier spectacle de l’année du CANO, Dany H. Poulin constate que les billets ont été beaucoup plus faciles à vendre cet automne que par le passé.

De fait, en moyenne 76 % des billets de chaque concert et projection de films ont trouvé preneur contre 52 % l’an dernier. Cette hausse représente en moyenne près de 80 spectateurs de plus par spectacle.

L'organisme estime maintenant avoir trouvé la formule gagnante pour attirer les foules à ses événements culturels.

Ce regain de popularité est, selon M. Poulin, le résultat direct du virage que le CANO a pris cet automne. Le diffuseur a choisi d’offrir plus de concerts, dont certains en anglais afin d’élargir sa clientèle.

Devant des affiches annonçant des spectacles d'artistes connus, Dany H. Poulin pose, sourire aux lèvres. Le regain de popularité pour les spectacle du Conseil des arts de Nipissing Ouest fait sourire son directeur de la programmation, Dany H. Poulin. Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Trois spectacles hommages à des groupes légendaires anglophones ont été présentés. Celui de la formation Replay, qui reprend les succès des Beatles, affichait d’ailleurs complet.

Le CANO estime ainsi avoir vendu cet automne 30 % de tous ses billets à des spectateurs anglophones. Selon le directeur de la programmation, les concerts ont attiré plus que jamais des mélomanes du Grand Sudbury et de North Bay.

Dany H. Poulin estime également que les résidents de Nipissing Ouest sont aussi plus intéressés à la programmation du CANO. Ils se demandent, explique-t-il, s’il y a quelque chose à l’agenda culturel ce mois-ci ou cette semaine-ci qui pourrait les interpeller.

Les gens sont en train de s’approprier [le CANO], d’en développer une appartenance et ça, c’est extrêmement important pour un organisme comme le nôtre.

Dany H. Poulin, directeur artistique et directeur de la prorgammation du Conseil des arts de Nipissing Ouest

Des commanditaires ravis

L’intérêt grandissant pour les événements présentés par le CANO fait plaisir à ses partenaires financiers. La Caisse populaire Alliance soutient commanditer l’organisme pour contribuer à la promotion des arts et de la culture dans la région.

La directrice régionale de la succursale de Sturgeon Falls est ravie que l’organisme culturel ait revu ses stratégies pour atteindre de meilleurs résultats.

Ce sont des spectacles vraiment professionnels et engagés. [...] Même si certains spectacles étaient en anglais, on a eu des spectacles en français. On a le meilleur des deux mondes.

Marcy Lemieux, directrice régionale de la Caisse populaire Alliance de Sturgeon Falls
Des liasses de billets de spectacles sont disposées les unes à côtés des autres. Les billets de 4 spectacles du CANO prévus en 2019 sont déjà en vente. Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

La boutique cadeau Stop & Shop est l’un des points de vente pour les billets du CANO. La propriétaire constate que la nouvelle offre culturelle du diffuseur a eu un effet sur son entreprise.

On est plus occupé. On a des nouveaux visages qui viennent chercher des billets, ils nous connaissaient pas avant, mais maintenant je pense que ça va être des clients réguliers.

Marie-Paule Breton, propriétaire, Stop & Shop

Les défis à venir

Tout n’est cependant pas gagné pour le CANO dont la situation financière s’améliore, mais demeure précaire.

L’organisme n’avait pas réussi, au printemps dernier, à convaincre la Municipalité de Nipissing Ouest de lui accorder une aide de 75 000 $ par année pendant 3  ans.

Dany H. Poulin compte profiter de l’arrivée de nouveaux élus au conseil municipal pour tenter à nouveau d’obtenir un appui financier de la municipalité.

Reste à voir si l’augmentation des recettes aux guichets jouera en sa faveur. Ou si, au contraire, les élus y verront encore une raison de ne pas accorder de fonds publics à l’organisme.

Le Conseil des arts de Nipissing Ouest devra également poursuivre ses efforts quant à la vente de billets.

Certains artistes québécois ont beau avoir la côte chez nos voisins, ils demeurent néanmoins beaucoup moins connus ici. C’est le cas du chanteur imitateur Michaël Rancourt qui montera sur les planches du centre récréatif de Sturgeon Falls en mars.

Nord de l'Ontario

Francophonie