•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 ans de prison pour avoir fait feu vers des policiers

Deux policiers discutent avec des agents de sécurité. On aperçoit un véhicule de police dont les gyrophares sont en fonction ainsi que des bennes à ordures. Deux rubans rouges délimitent le périmètre de sécurité.
Les policiers avaient établi un périmètre de sécurité dans un stationnement commercial de l’arrondissement de Charlesbourg. Photo: Radio-Canada / Alexandra Duval
Radio-Canada

« C'est le jour de massacre ». Voilà le message texte que venait d'envoyer Patrick Lafond à son ex-conjointe lorsqu'il a ouvert le feu en direction de deux policiers de Québec, le printemps dernier.

Un texte de Yannick Bergeron

L’homme de 32 ans a écopé d’une peine de 5 ans de prison vendredi au palais de justice de Québec.

« Fort probablement que les policiers ont sauvé la vie de madame en mettant la leur en danger », a résumé le procureur de la poursuite, Me Matthieu Rochette, au sujet des événements du 11 juin 2018.

Cette journée-là, Patrick Lafond venait de se disputer avec son père lorsqu'il a quitté la résidence avec un fusil de calibre 12, tronçonné.

Violence conjugale

Alertés, les agents Charles Robitaille-Brousseau et Dany Gauthier ont localisé la voiture du suspect dans le stationnement d’un restaurant situé sur le boulevard Henri-Bourassa, dans le secteur de Charlesbourg.

Lafond venait d'envoyer le message menaçant à son ex-conjointe qui a déjà été victime de voies de fait de sa part.

En voyant les policiers, Lafond est sorti de son véhicule avec son arme et a fait feu en direction des agents du Service de police de la Ville de Québec, qui ont réussi à maîtriser le forcené rapidement..

Pare-brise fracassé

Personne n'avait été blessé, mais le projectile tiré par Lafond avait fracassé le pare-brise de l'auto-patrouille.

L'homme de 32 ans, qui a des antécédents judiciaires, a plaidé coupable à diverses accusations, dont celle d'avoir déchargé une arme à feu prohibée en direction des policiers.

La peine de 5 ans de détention qu’il a reçue découle de négociations entre les avocats de la défense et de la Couronne.

Québec

Procès et poursuites