•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au moins 11 ans en prison pour Jonathan Mahautière

Montage de photos de Jonathan Mahautière et de Gabrielle Dufresne-Élie
Jonathan Mahautière et sa victime, Gabrielle Dufresne-Élie Photo: Radio-Canada / Courtoisie/Facebook
Radio-Canada

Coupable du meurtre non prémédité de sa petite amie, Jonathan Mahautière est condamné à la prison à vie. Il devra passer au moins 11 ans derrière les barreaux avant d'être admissible à une libération conditionnelle.

La juge Sophie Bourque, de la Cour supérieure, a entériné la suggestion commune des avocats de la poursuite et de la défense. La proposition a été élaborée à partir de l'analyse des facteurs aggravants et atténuants, et après consultation de la jurisprudence.

Jonathan Mahautière a étranglé Gabrielle Dufresne-Élie, alors âgée de 17 ans, dans un motel de l'est de Montréal en juin 2014. Le jeune homme, qui venait d'avoir 18 ans, n'acceptait pas leur rupture.

La famille de la victime s'est dite soulagée que le procès soit enfin terminée. « Je me sens libérée et je peux enfin commencer mon deuil pour de bon », a dit Marlène Dufresne, la mère de la victime, à la sortie de la salle d'audience.

Quant à Jonathan Mahautière, il a exprimé ses remords.

« Je tiens à m'excuser à la famille, a-t-il dit. Je ne m’attends à aucun pardon. J’ai de la misère à croire que j’ai commis ce geste et surtout à un si jeune âge. »

Un premier procès pour ce meurtre avait avorté en mai 2017, le jury n’étant pas parvenu à un verdict unanime.

En novembre dernier, un nouveau jury a déclaré le jeune homme coupable, après six jours de délibérations.

Avec des informations de Karine Bastien

Grand Montréal

Justice et faits divers