•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CPIP maintient son recours jusqu’à la construction d’une nouvelle école à Regina

Une salle de classe de 3e année de l'École du Parc à Regina
Le gouvernement de la Saskatchewan est en discussion avec le Conseil scolaire fransaskois afin de trouver une solution au manque d'espace dans certaines écoles fransaskoises. Photo: Radio-Canada / Andreanne Apablaza
Radio-Canada

Après le Conseil scolaire fransaskois (CSF), c'est au tour du Collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP) d'annoncer une solution négociée avec la province concernant le manque d'espace dans les écoles fransaskoises. Le CPIP veut toutefois maintenir son recours judiciaire jusqu'à la construction d'une nouvelle école à Regina.

Le maintien du recours pourrait toutefois être réévalué dans l’optique de la signature d’une entente, selon le représentant du CPIP, Jean de Dieu Ndayahundwa.

Dans un communiqué, le CPIP explique que le gouvernement de la Saskatchewan a proposé, au début du mois de novembre, de négocier une solution « permanente » au problème du manque d’espace, notamment la construction d’un nouvel établissement scolaire à Regina.

Le contenu de l’ébauche de l’entente ne peut pas encore être dévoilé, selon le CPIP.

Le collectif salue également « l’ouverture d’esprit » du gouvernement provincial au sujet du dossier des écoles fransaskoises.

L’avocat représentant le CPIP, Gabriel Poliquin, dit que le collectif ignorait que le CSF allait faire l’annonce publique d’une entente de principe, en novembre.

La province confirme être en discussion avec le Conseil scolaire fransaskois au sujet du manque d’espace dans les écoles fransaskoises. Le budget accordé à ces écoles sera divulgué le jour du budget.

Saskatchewan

Éducation