•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

David et Collet Stephan réclament des millions à l'Alberta pour payer leur défense

Un collage de deux photos. À gauche, une photo des parents souriants. À droite, une photo du garçonnet blond.
David et Collet Stephan ont été reconnus coupables en 2016 d'avoir manqué de fournir le nécessaire à la vie de leur fils malade, Ezekiel. Photo: Facebook
Radio-Canada

Les parents accusés de négligence ayant causé la mort de leur fils en 2012 demandent un report de leur deuxième procès tant que le gouvernement albertain ne leur garantit pas une somme de 4 millions de dollars pour financer leur défense.

David et Collet Stephan se sont présentés comme une famille ruinée et endettée par les poursuites judiciaires, lors d'une comparution au palais de justice de Calgary jeudi après-midi.

« [Ils] ne disposent pas de suffisamment d’argent pour obtenir l’assistance juridique dont ils auraient besoin pour assurer la tenue d’un procès équitable », peut-on lire dans un document soumis dans la requête du couple d’Albertains.

Entre les frais d’avocats et ceux des experts qu’ils souhaitent engager, les coaccusés estiment que leur défense leur coûtera 3 millions de dollars. Ils demandent que cet argent soit placé dans un fonds fiduciaire par le gouvernement.

David et Collet Stephan avaient été condamnés en 2016 pour avoir tenté de « soigner » la méningite de leur fils de 19 mois avec des remèdes naturels à base d'ail, de gingembre et de piments.

Quand ils se sont décidés à emmener le petit Ezekiel à l’hôpital, il était déjà en arrêt respiratoire. L’enfant est mort cinq jours plus tard à l'Hôpital pour enfants de l'Alberta.

En mai, la Cour suprême a statué que le juge de première instance avait commis une erreur dans les instructions de 2016 et a ordonné la tenue d’un nouveau procès qui doit commencer le 3 juin 2019.

Le couple dit avoir dépensé 1 million de dollars pour assurer sa défense depuis le début des procédures. Les Stephan demandent à la province de leur rembourser cette somme, sous prétexte que leur première condamnation a été annulée pour des raisons qui étaient indépendantes de leur volonté.

Malgré les difficultés financières qu’ils disent traverser, David et Collet Stephan ne sont pas admissibles à un avocat payé par le gouvernement.

Sans les 4 millions qu’ils demandent au gouvernement, ils craignent de ne pas être en mesure d’engager un nouvel avocat pour le deuxième procès.

Alberta

Procès et poursuites