•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attention aux vendeurs de thermopompes à domicile, dit l'ACEF-Estrie

Une thermopompe sur le balcon d'une demeure.

Les entreprises de vente itinérante de thermopompes veulent généralement que les contrats soient signés la même journée. Une pression qui devrait alerter automatiquement les consommateurs.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les Sherbrookois sont invités à faire preuve de prudence lorsqu'ils sont sollicités pour acheter une thermopompe. L'ACEF-Estrie soutient que des gens ont cédé à la pression et signé des contrats de vente dépassant les 15 000 $.

Ces acheteurs demeurent dans le secteur de Fleurimont, mais aussi à Ascot Corner. Selon l'organisme, la sollicitation s'étend probablement à d'autres municipalités de la région.

« Les gens qui nous ont téléphoné cette semaine ont signalé des personnes faisant du porte-à-porte qui affirmaient ne rien vendre, mais posaient beaucoup de questions sur la consommation d’électricité et demandaient à voir le panneau électrique. Des consommateurs avertis des techniques des vendeurs de thermopompes les ont éconduits fermement. Mais d’autres personnes nous ayant contactés un peu plus tôt cet automne ont signé sous pression et regrettaient amèrement », raconte la coordonnatrice de l'ACEF-Estrie, Sylvie Bonin.

Le récupérateur thermique qu’on leur a vendu est coûteux. « Dans un cas, le coût s’élevait à 16 700 $ après les taxes et un rabais de 2500 $. Et ça, c’est avant les intérêts, puisque l’appareil devra être financé sur plusieurs années », ajoute Mme Bonin.

L'organisme rappelle que, dans les cas de sollicitation à domicile, les gens ont 10 jours pour annuler un contrat qu'ils auraient signé. De plus, ce délai s'applique même si l'appareil est déjà installé. Si le contrat n'est pas conforme et qu'il ne respecte pas les exigences de la loi, les consommateurs ont un délai d'un an pour l'annuler.

Les entreprises de vente itinérante de thermopompes veulent généralement que les contrats soient signés la même journée. Ce type de pression devrait alerter automatiquement les consommateurs d'une possible arnaque.

L'ACEF recommande donc de ne jamais signer un contrat le jour même et de magasiner chez les commerçants de la région.

Dans de nombreux cas vus à l’ACEF, les commerçants locaux pouvaient offrir un appareil similaire à 40 ou 50 % moins cher et le service après-vente est souvent meilleur.

Sylvie Bonin, ACEF-Estrie

Les gens qui ont des inquiétudes peuvent communiquer avec l'ACEF-Estrie au 819 563-8144.

Estrie

Consommation