•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de Mason Graphite coûtera plus cher que prévu

Le graphite est notamment utilisé dans la fabrication de briques résistantes à de très fortes températures et dans la fabrication de piles pour voitures électriques.
Le graphite est notamment utilisé dans la fabrication de briques résistantes à de très fortes températures et dans la fabrication de piles pour voitures électriques. Photo: Radio-Canada / Francis Labbé
Radio-Canada

Le coût du projet de mine au lac Guéret, au nord de Baie-Comeau, de Mason Graphite est maintenant estimé à 258 millions de dollars. C'est ce que révèle une mise à jour de l'étude de faisabilité du projet publiée cette semaine par la compagnie.

Le projet du lac Guéret était auparavant évalué à 200 millions de dollars.

Selon le chef de la direction financière de Mason Graphite, Luc Veilleux, l'inflation et l'option d'un parc à résidus secs à l'usine de traitement de Baie-Comeau expliquent l'accroissement des coûts.

Luc Veilleux confirme également qu'une partie importante du financement reste toutefois à trouver.

Je vous dirais il faudrait que l'on aille chercher encore un financement de l'ordre de 230 à 250 millions de dollars.

Luc Veilleux, chef de la direction financière de Mason Graphite

Des travaux de déboisement ont été menés jusqu'à présent sur le site au lac Guéret. D'autres travaux pourraient débuter au printemps si le financement du projet est complété d'ici là.

Avec les informations de François Robert

Côte-Nord

Métaux et minerais