•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les lampadaires de la discorde, rue de la Cathédrale à Sherbrooke

Le lampadaire gris à gauche est celui qui vient d'être installé; celui à droite est le modèle de style lanterne, noir, qui aurait dû être installé.
Le lampadaire gris à gauche est celui qui vient d'être installé; celui à droite est le modèle qui aurait dû être installé. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Des lampadaires sur la rue de la Cathédrale à Sherbrooke n'étaient pas encore complètement installés que, déjà, ils semaient la grogne jeudi dans ce quartier classé patrimonial.

Les quatre nouveaux lampadaires installés sont gris et épurés alors que ceux qui auraient dû être installés sont noirs et ressemblent davantage à des lanternes.

Le directeur du Collège Mont Notre-Dame, Éric Faucher, a interpelé la Ville en début de semaine, rien n’a changé. L’installation s’est poursuivie. Pourtant, le nouveau mobilier ne correspond pas au programme d’intégration architectural (PIA) qui prévaut dans le quartier.

On a écouté ce que j’ai dit, on m’a dit qu’on allait faire en sorte que ça allait être modifié, mais, aujourd’hui, j’ai une inquiétude de voir qu’on continue l’installation. On m’a dit de ne pas m’inquiéter, que tout allait bien aller et qu’on allait respecter le PIA à l’avenir tout près du Mont Notre-Dame, soutient-il.

Le Collège Mont Notre-Dame a lui-même goûté aux règles plus strictes du PIA. Il affirme avoir dû refaire ses devoirs à deux reprises dernièrement parce que son enseigne ne correspondait pas aux critères.

Deux modèles de lampadaires sur la rue de la Cathédrale à Sherbrooke.Deux modèles de lampadaires sur la rue de la Cathédrale à Sherbrooke. Photo : Radio-Canada

La Ville sans réponse

Lundi, le conseiller municipal Pierre Tremblay a lui aussi interpelé les élus durant la séance du conseil. Il a reproché à la Ville de ne pas faire ce qu’elle exige elle-même des autres.

Sans chercher de coupable, il demande à ce que l'on remédie à la situation immédiatement. Je ne suis pas là à chercher qui a pris la décision pour que ce soit fait ainsi, mais on doit reconnaître notre erreur et remédier à la situation, réclame-t-il.

Selon le conseiller, la différence de prix entre les deux modèles de lampadaires se chiffre à quelques milliers de dollars.

Le service des communications à la Ville de Sherbrooke dit être sur le dossier depuis lundi, mais affirme n’avoir toujours aucune réponse à donner.

Estrie

Architecture