•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Québec ne relancera pas Énergie Est, malgré l'insistance du Nouveau-Brunswick

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick, et François Legault, son homologue du Québec.

Blaine Higgs espère pouvoir convaincre François Legault de faire revivre Énergie Est, mais c'est peine perdue, selon ce dernier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre du Québec, François Legault, a répété jeudi qu'il n'avait pas l'intention de relancer le projet d'oléoduc Énergie Est, même si son homologue du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, disait être en mesure de convaincre Québec sur cette question.

L’objectif du projet Énergie Est était de construire un oléoduc de l’Alberta jusqu’à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, pour y transporter du pétrole brut jusqu'à un terminal d'exportation.

Le projet n’a pas reçu un accueil favorable au Québec. Il avait par la suite été abandonné par TransCanada.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a indiqué la semaine dernière qu’il pensait être en mesure de faire renaître le projet en convainquant le premier ministre québécois de changer d’avis sur la question lors de la rencontre entre les premiers ministres provinciaux et Justin Trudeau qui se tiendra vendredi à Montréal.

La première ministre albertaine, Rachel Notley, a aussi réitéré son appui au projet, étant donné que l’Alberta cherche par tous les moyens à exporter son pétrole vers les marchés d'outre-mer.

Pas de pétrole au Québec

François Legault a jeté une douche froide sur les aspirations de son homologue néo-brunswickois jeudi. Il a affirmé qu’il n’y avait pas d’acceptabilité sociale pour le pétrole au Québec.

François Legault tient dans ses mains le plus récent bilan des émissions de GES du ministère de l'Environnement. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

François Legault brandit le plus récent bilan des émissions du GES en répondant à une question, jeudi, à l'Assemblée nationale.

Photo : Radio-Canada

Nous avons de l’hydroélectricité et nous allons essayer de la vendre, a déclaré M. Legault.

Les discussions risquent d’être tendues à la rencontre des premiers ministres provinciaux. Plusieurs se sont plaints du manque de temps à l’horaire pour discuter des enjeux touchant le secteur pétrolier.

La taxe carbone imposée par le fédéral surgira également lors des discussions. Elle est contestée par le Nouveau-Brunswick, l’Ontario, la Saskatchewan et le Manitoba.

Blaine Higgs lors d'un point de presse. Il est entouré de militants brandissant des affiches contre la taxe sur le carbone. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Blaine Higgs mentionne régulièrement son opposition à la taxe sur le carbone dans ses allocutions aux journalistes et aux militants.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Le fédéral louange le Québec

Le ministre des Affaires intergouvernementales et député de la circonscription de Beauséjour au Nouveau-Brunswick, Dominic LeBlanc, a déclaré jeudi que les autres provinces devraient s’inspirer du Québec.

Le ministre fédéral des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, à la Chambre des communes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dominic LeBlanc, le ministre fédéral des Affaires intergouvernementales

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

J’espère que M. Legault va expliquer comment le Québec peut avoir l’économie la plus florissante du pays, tout en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre, a indiqué pour sa part la ministre fédérale de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna.

Avec les informations de CBC

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale