•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Procès pour fraude à l'immigration à l'Î.-P.-É. : la défense relève des incohérences

La Cour provinciale de l'Île-du-Prince-Édouard, à Charlottetown.
La Cour provinciale de l'Île-du-Prince-Édouard, à Charlottetown. Photo: Radio-Canada / François Pierre Dufault
Radio-Canada

Le procès des propriétaires d'un motel de l'Île-du-Prince-Édouard accusés de fraude à l'immigration s'est poursuivi, jeudi, au palais de justice de Charlottetown. L'avocat de Yi Zhong et de Ping Zhong a relevé des incohérences entre les lois fédérales et les règles de l'ancien programme provincial d'immigration économique.

Un texte de François Pierre Dufault

Yi Zhong et Ping Zhong sont accusés d'avoir aidé sept immigrants investisseurs chinois à fournir de faux renseignements aux autorités au moment d'obtenir leur carte de résident permanent au Canada.

Selon l'Agence des services frontaliers, ces immigrants auraient fourni l'adresse du motel Sherwood, à Charlottetown, alors qu'ils n'y résidaient pas. Le motel en question appartient aux accusés.

Jeudi, la Couronne a fait témoigner Sarah Joncas, une employée du ministère fédéral de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté qui a travaillé à l'Île-du-Prince-Édouard entre 2005 et 2012. Durant cette période, elle dit avoir eu des doutes quant à la volonté de certains immigrants de s'établir dans la province, comme l'exigeait le programme provincial d'immigration auquel ils prenaient part.

En contre-interrogatoire, l'avocat de la défense, Me Lee Cohen, a rappelé que les lois fédérales permettent aux résidents permanents de s'établir où ils veulent au Canada.

Selon lui, il est aussi peu probable qu'un immigrant soit en mesure de fournir une adresse permanente aux autorités dès son arrivée au pays. Il soutient qu'il n'y a rien d'anormal ni d'illégal à ce qu'un immigrant fournisse dans un premier temps une adresse temporaire, comme celle du motel Sherwood.

Le procès de Yi Zhong et de Ping Zhong doit se poursuivre vendredi.

Île-du-Prince-Édouard

Justice et faits divers