•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une journée pour contrer la violence faite aux femmes dans les Maritimes

Une marche a été organisée à Moncton pour souligner la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes, le 6 novembre 2018.
Une marche a été organisée à Moncton pour souligner la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes, le 6 novembre 2018. Photo: Radio-Canada

Jeudi a été une journée forte en émotion pour bien des gens de différentes communautés dans l'est du pays. À Halifax, plusieurs femmes et dignitaires se sont souvenus des 14 femmes qui ont perdu la vie le 6 décembre 1989 lors de la tuerie de Polytechnique Montréal.

La violence envers les femmes autochtones assassinées et disparues a marqué les propos des différents discours de femmes, réunies au Salon rouge de l'Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse, pour souligner la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes.

On a besoin de faire encore plus, s’est exprimé le chef de la police régionale d’Halifax, Jean-Michel Blais.

Jean-Michel Blais, chef de la police régionale d'Halifax.Jean-Michel Blais, chef de la police régionale d'Halifax Photo : Radio-Canada

Ce n’est pas juste notre système de justice qui peut faire ça, c’est la société dans son ensemble.

Jean-Michel Blais, chef de la police régionale d'Halifax

De son côté, la directrice générale du YWCA d’Halifax a indiqué que cette question rassemblait beaucoup de gens. On a besoin que tout le monde, les hommes, les garçons et les professeurs voient leur responsabilité dans cette situation. C'est comme ça qu'on commence à changer.

La ministre des Affaires acadiennes de la province, Lena Diab, a été très émue par la cérémonie.

Lena Diab, ministre des Affaires acadiennes et de la Francophonie.Lena Diab, ministre des Affaires acadiennes et de la Francophonie Photo : Radio-Canada

Elle se souvient parfaitement du moment où elle a appris que 14 jeunes femmes venaient de perdre la vie : J’étais en droit à l'Université Dalhousie quand c’est arrivé, et nous étions dans la classe lorsque nous avons entendu la nouvelle.

Des marches pour soutenir les femmes

Au Nouveau-Brunswick, des gens ont marché en silence pour souligner cette Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes.

Ce fut le cas, entre autres, à Shippagan dans la Péninsule acadienne ainsi qu'à Moncton.

La marche est organisée pour conscientiser les gens à la violence qui est faite aux femmes encore en 2018. Ça permet aussi de démontrer aux victimes qu'elles sont appuyées par les gens de la communauté, a indiqué Karine Chiasson, membre du comité permanent de la situation féminine au campus de Shippagan de l’Université de Moncton.

Karine Chiasson, membre du comité permanent de la situation féminine au campus de Shippagan de l’Université de Moncton.Karine Chiasson, membre du comité permanent de la situation féminine au campus de Shippagan de l’Université de Moncton Photo : Radio-Canada

Au campus de Moncton, une cinquantaine de personnes ont participé à une marche qui faisait le tour de la Faculté des sciences de l'éducation.

Il reste encore beaucoup de violence faite [aux] femmes, et [la marche], c'est un pas [en] avant, une action positive pour venir en aide à ces femmes-là, a soulevé Lyne Chantal Boudreau, professeure à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université de Moncton et coprésidente de la marche commémorative pour contrer la violence faite aux femmes.

Au campus de Moncton, une cinquantaine de personnes ont participé à une marche silencieuse qui faisait le tour de la Faculté des sciences de l'éducation.Au campus de Moncton, une cinquantaine de personnes ont participé à une marche silencieuse qui faisait le tour de la Faculté des sciences de l'éducation. Photo : Radio-Canada

D'autres cérémonies auront lieu en soirée pour souligner cette journée, notamment à l'Université Dalhousie ainsi qu'à l'Université Memorial de Terre-Neuve.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc et Gregory Wilson

Nouveau-Brunswick

Société