•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Club de soccer d'Aylmer aux prises avec un déficit de 93 000 $

Des enfants jouent derrière un ballon de soccer.
Bien que les réserves du club de soccer aient épongé une partie du déficit, il reste toujours 21 000 $ à combler (archives). Photo: Radio-Canada / Alex Lamic
Radio-Canada

Le Club de soccer d'Aylmer est dans le rouge après la tourmente qu'il a connue l'été dernier. Même si l'organisme a réussi à éponger une partie de son déficit réel de 93 000 $ à même ses réserves, il fait toujours face à un manque à gagner de 21 000 $ pour 2018-2019.

Pour l'année 2017-2018, on pourrait parler d'une tempête parfaite, a lancé le vice-président du Club de soccer d'Aylmer, jeudi matin, en entrevue à Radio-Canada, faisant référence aux nombreux imprévus qui ont sabré le budget.

D'abord, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a exigé que le club change le statut de ses employés. Ces derniers sont passés de travailleurs autonomes à employés salariés.

Ensuite, la suspension de l'ancien directeur général du club a généré des dépenses supplémentaires. Bruno Drollon a été visé par des allégations d'exhibitionnisme, de harcèlement, de racisme et de sexisme.

Par souci de transparence [...] on a fait une enquête interne qui était sous supervision légale. Naturellement, supervision légale [...] ça entraîne des frais.

André Thivierge, vice-président et secrétaire du Club de soccer d'Aylmer

Même si M. Drollon a finalement démissionné à l'automne, l'organisation a entre-temps dû payer son salaire en plus de celui du directeur général par intérim.

À la demande des parents, le Club de soccer d'Aylmer a procédé à une vérification de ses états financiers. En plus des dépenses liées au statut des employés et au dossier de M. Drollon, l'organisation sportive a dû composer avec une baisse des revenus d'inscription, a indiqué M. Thivierge.

André Thivierge en entrevue à Radio-Canada dans un couloir. André Thivierge est vice-président et secrétaire du Club de soccer d'Aylmer. Photo : Radio-Canada

Un impact sur les familles

Selon M. Thivierge, le manque à gagner de 21 000 $ représente un important défi. Il faudra trouver des liquidités à court terme pour assurer le paiement des factures et des salaires, jusqu'à la période des inscriptions en mars.

Le vice-président a confirmé qu'il y aura une hausse « raisonnable » des frais d'inscription pour l'été prochain, mais il a assuré qu'elle n'a pas de lien avec le manque à gagner. M. Thivierge n'a toutefois pas chiffré cette hausse.

Toufik Halladja, joueur et arbitre du Club de soccer d'Aylmer, s'inquiète pour l'avenir de l'organisme, au sein duquel il évolue depuis 2010. Il se dit prêt à mettre la main à la pâte pour amasser la somme manquante, mais il ne veut pas que le fardeau tombe sur les équipes.

Oui, c'est vrai, on aime le soccer. C'est notre passion, mais il ne faut pas payer plus cher. C'est la famille avant la passion.

Toufik Halladja, joueur et arbitre du Club de soccer d'Aylmer

Les membres du Club de soccer d'Aylmer sont convoqués à une assemblée générale extraordinaire le 10 décembre pour faire le point sur la situation. Ils discuteront d'un nouveau modèle d'affaires et tenteront de trouver des pistes de solutions.

M. Thivierge croit que l'organisation pourrait avoir recours à des collectes de fonds, au sociofinancement et aux commandites. C'est juste finalement pour équilibrer les entrées d'argent pour l'année, a-t-il résumé.

Avec les informations de Claudine Richard

Ottawa-Gatineau

Sports