•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Double dose de rire au Festival d’humour de Gatineau

Pierre Hébert, Cathy Gauthier et Anthony Kavanagh sont les têtes d'affiche du Festival d'humour de Gatineau.
De gauche à droite, Pierre Hébert, Cathy Gauthier et Anthony Kavanagh Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Pour sa troisième édition, qui se tiendra du 4 au 6 juillet prochain, l'équipe du Festival d'humour de Gatineau misera sur des têtes d'affiche établies et un nouveau partenariat avec la Maison de la culture de Gatineau.

Un texte de Jean-François Chevrier

Le public réuni devant la scène extérieure de la place de la Cité pourra compter sur la présence de deux têtes d’affiche par soir, soit Phil Roy et Jay Du Temple le jeudi, ainsi que Anthony Kavanagh et Cathy Gauthier le vendredi soir.

Pour clôturer l’événement le samedi soir, Pierre Hébert et Dominic Paquet se partageront la scène. D’autres humoristes seront ajoutés à la programmation et annoncés après les Fêtes. Il s’agira, entre autres, d’artistes de la relève qui offriront les premières parties aux humoristes de renom.

Autre nouveauté cette année : chaque soirée sera animée par le même animateur. La tâche a été confiée à Neev Bensimhon, qui a été le premier humoriste à monter sur scène lors de la première mouture du festival en 2017.

Près de 70 % des festivaliers ont des billets passeports et reviennent tous les soirs. Il y a quelque chose de "l’fun" de revenir sur le spectacle de la veille. Et d’avoir un animateur qui pourra vivre ça avec les festivaliers, c’est particulier, explique le cofondateur du Festival d’humour de Gatineau, Alex Van Dieren.

Le festival compte aussi sur un nouveau partenariat avec la Maison de la culture de Gatineau, dorénavant en charge de la programmation de l’événement. Grâce à sa notoriété dans le marché de l’humour, les organisateurs espèrent attirer un public encore plus grand.

La création prochaine d’un aréna à proximité de la place de la Cité existante pourrait permettre l’accueil d’un nombre plus élevé de festivaliers dans un avenir rapproché. Pour sa troisième année, le site fera plus de place aux loges corporatives et pourra accueillir 2000 places assises par soir.

Une programmation anglophone?

Alex Van Dieren cache difficilement son désir d’offrir aux anglophones de la région une programmation à leur image.

Il confirme que des pourparlers sont entamés pour explorer la possibilité d’étendre le rayonnement de l’événement vers le marché anglophone au cours des prochaines années.

Il y a un public pour ça. Maintenant, ce type de marché doit être bien compris et bien visé. On fait nos devoirs présentement, mais on ne peut en dire plus, indique M. Van Dieren.

D’autres détails concernant l’avenir de l’événement pourraient d'ailleurs être annoncés en début d’année 2019.

Humour

Arts