•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les vins Norman Hardie de retour à la LCBO, mais pas à la SAQ

Bouteilles sur les tablettes d'une succursale de la LCBO.
Les vins Norman Hardie seront de retour après six mois d'absence sur les étalages de la LCBO. Photo: La Presse canadienne / Aaron Harris
Radio-Canada

Six mois après avoir suspendu les commandes de vins de Norman Hardie à la suite d'allégations d'inconduite sexuelle, la Régie des alcools de l'Ontario (LCBO) prévoit de vendre ses produits à nouveau. Les réactions sur les réseaux sociaux ne se sont pas fait attendre.

Un texte d’Aminata Yade

La Régie des alcools de l'Ontario n’a pas voulu réagir à sa propre annonce.

Alors que la relation entre la LCBO et Norman Hardie semblait terminée en juin dernier, la LCBO a finalement décidé de remettre le couvert.

Après un examen minutieux, nous rétablirons notre offre régulière de produits vinicoles Norman Hardie.

déclaration de la LCBO par courriel

Nous commencerons à réapprovisionner nos stocks dans les prochaines semaines et laisserons à nos clients le choix d’acheter les produits Norman Hardie, ajoute la LCBO.

Depuis l'annonce, de vives réactions déferlent sur les réseaux sociaux.

De nombreux internautes se disent profondément choqués et déçus par l'annonce de la LCBO.

Sur son compte, Melanie Hrymak s'inquiète du sort des femmes qui sont victimes d'agressions sexuelles.

Norman Hardie n'a fait aucune tentative pour présenter ses excuses aux femmes qu'il a harcelées , écrit la jeune femme.

Toujours sur les réseaux sociaux, plusieurs dénoncent le fait que M. Hardie n'a pas encore fait face à la justice.

D'autres se demandent s'ils doivent boycotter la LCBO, Norman Hardie ou les deux.

Les profits ne devraient pas [être plus importants] que les gens.

Pas besoin de devenir un misanthrope, votez avec votre portefeuille. C'est souvent la seule langue qu'ils comprennent , lance cet internaute.

Je n’achèterai plus, ni ne servirai, ni ne consommerai les vins Norman Hardi. Il y en a plein dans le comté de Prince Edward que je peux déguster et recommander, dit Michelle Brynkus.

Un tweet.Cette internaute n'est pas la seule à faire un appel au boycottage des vins Norman Hardie. Photo : Twitter

D'autres n'iront pas jusqu'à boycotter les succursales, mais n'achèteront plus les produits du vigneron.

La Société des alcools du Québec (SAQ), elle, ne veut plus en entendre parler : Nous n’avions pas beaucoup de stocks au départ, rappelle la responsable des relations de presse, Linda Bouchard.

La LCBO fait ses choix.

Linda Bouchard, responsable des relations de presse de la SAQ

Lorsque nous l'avons jointe par téléphone, Mme Bouchard ne voulait répondre à aucune question concernant Norman Hardie, les allégations d’inconduite sexuelle ou la reprise de la vente des produits du vigneron par la LCBO.

Nous n’avons pas à réagir, a-t-elle ajouté.

Radio-Canada a tenté de contacter Norman Hardie, mais sans succès.

Toronto

Bière et vin