•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Profession : chasseuse de mots

Marie Noëlle Blais est libraire, éditrice et chroniqueuse. Elle collabore régulièrement à l’émission littéraire hebdomadaire La librairie francophone animée par Emmanuel Khérad et diffusée sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première.
La libraire, auteure et chroniqueuse Marie Noëlle Blais Photo: Justine Latour

« Je lis, je lis, je lis. » C'est ce que répond Marie Noëlle Blais quand on lui demande ce qu'elle fait dans la vie.

Cette libraire, éditrice, chroniqueuse et auteure est fière de « savoir transmettre et diffuser les mots des autres, et d'en dénicher des plus rares pour en parler au plus grand nombre ».

C'est d'ailleurs ce qui a guidé sa démarche pour le livre Vivre cent ans (Marchand de feuilles) : aller débusquer les paroles de vieux et de vieilles sages pour les transmettre aux plus jeunes.

Vivre cent ans est un livre de paroles. Mon travail était de recueillir les paroles de centenaires, de les organiser et de les mettre en forme, avec le rédacteur Bertrand Busson. Finalement, ce sont les centenaires, les auteurs.

Marie Noëlle Blais

Après plusieurs années à Paris, où elle a animé le site franco-québécois Cousins de personne (Nouvelle fenêtre) pendant cinq ans, participant au décloisonnement des littératures d’expression française, la jeune femme originaire de la Mauricie est revenue s’installer au Québec en 2015.

L'an passé, elle a accepté de faire partie du comité de sélection du Prix du récit Radio-Canada, « dans un esprit de découverte. »

J’ai aimé pouvoir lire de nouvelles voix, des talents encore enfouis.

Marie Noëlle Blais

Elle-même tient un journal et une correspondance et explique que l’écriture sur soi impose une réflexion, « au sens de miroir comme au sens de pensée ».

Selon elle, si l’on peut « tricher » avec la fiction, le récit nécessite une grande transparence. Il ne permet pas vraiment le mensonge.

J’aime la vérité que le récit engage. Si j’adore la fiction et tous les possibles qu’elle permet, le récit impose une honnêteté brute qui bouleverse.

Marie Noëlle Blais

Vous avez une histoire vécue à raconter? Participez au Prix du récit Radio-Canada!

Prix du récit : Inscrivez-vous du 1er janvier au 28 février.

Livres

Arts