•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Uber et Lyft pourront s’installer en Saskatchewan à la mi-décembre

L'application Uber ouverte sur un téléphone cellulaire devant des files de voitures de taxi.
Tous les chauffeurs devront se soumettre chaque année à une vérification de leurs antécédents judiciaires et à une inspection de leur véhicule. Photo: La Presse canadienne / Ryan Remiorz
Radio-Canada

Le gouvernement a mis en place un cadre provincial afin de permettre à des services de transport, comme Uber ou Lyft, de se déployer en Saskatchewan. Ces entreprises devront toutefois respecter les exigences établies par la municipalité dans laquelle elles exercent leurs activités.

Le ministre responsable de la Société d'assurances du gouvernement de la Saskatchewan (SGI), Joe Hargrave, affirme que la société d'État a mené de nombreuses consultations avec des services de transport, des compagnies de taxis, des municipalités et des forces de l'ordre pour élaborer le cadre provincial.

« Les services de transport permettront aux habitants de la Saskatchewan d'avoir plus de moyens de se déplacer dans la province et une autre option pour planifier leur retour à la maison en toute sécurité », a déclaré M. Hargrave dans un communiqué.

La directrice régionale de MADD Canada, Michelle Okere, se réjouit de l’adoption de nouveaux règlements. « La Saskatchewan possède l'une des lois les plus sévères au pays sur la conduite avec les facultés affaiblies, mais en plus d'une loi efficace et de lourdes sanctions, il est essentiel de garantir l'offre d'options de transport sûres, pratiques et fiables. »

Les personnes appelées à transporter des passagers devront détenir un permis de classe commerciale (classe 1 à 4) ou un permis de classe 5 si elles respectent certaines conditions, telles que posséder un bon dossier de conduite et être un conducteur expérimenté.

Toutes devront se soumettre chaque année à une vérification de leurs antécédents judiciaires et à une inspection de leur véhicule.

Les services de transport devront souscrire à une assurance responsabilité d'au moins 1 million de dollars pour tous les chauffeurs et les véhicules affiliés.

La réglementation entrera en vigueur le 14 décembre 2018.

Saskatchewan

Société