•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Taxe carbone : Ottawa opposé à l'intervention des conservateurs albertains dans la contestation judiciaire

Jason Kenney derrière un micro.
Jason Kenney considère que son parti doit être entendu dans le dossier de la taxe sur le carbone. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Ottawa s'oppose à la requête du Parti conservateur uni (PCU) de l'Alberta d'obtenir le statut d'intervenant dans la contestation judiciaire de la taxe fédérale sur le carbone par la Saskatchewan.

La Saskatchewan a demandé à sa Cour d'appel de se prononcer sur la constitutionnalité du plan fédéral d'imposer une taxe carbone aux provinces. La province considère que son propre plan contre les changements climatiques, qui ne comprend pas de taxe carbone, est suffisant pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Dans des documents remis à la cour, le fédéral affirme que l'intérêt du PCU dans cette affaire est de nature politique et spéculative.

C’est décevant de voir les politiciens conservateurs à travers le pays utiliser l’argent des contribuables pour s’opposer à des actions sérieuses contre les changements climatiques.

Caroline Thériault, porte-parole pour le bureau de la ministre fédérale de l’Environnement

Ottawa est également contre les interventions de la Fédération canadienne des contribuables et de l'Assemblée des Premières Nations.

Trois juges décideront le 12 décembre prochain, à Regina, qui seront les intervenants dans le dossier. La cause devrait être entendue en février.

Le PCU veut intervenir parce que l’actuel gouvernement de l’Alberta refuse de le faire.

Jason Kenney, chef du Parti conservateur uni

Ottawa a donné jusqu’en janvier aux provinces pour proposer leur propre plan de tarification sur les émissions de carbone. Le cas échéant, c’est le plan fédéral qui leur sera imposé. Le plan d’Ottawa fixe la taxe carbone à un minimum de 20 $ la tonne des émissions et l’augmente ensuite de 10 $ chaque année jusqu’en 2022.

Le Nouveau-Brunswick et le Manitoba n’ont pas signé le plan fédéral.

Avec les informations de La Presse canadienne

Alberta

Environnement