•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un documentaire sur la controverse autour du spectacle SLĀV

Extrait du spectacle SLĀV.
Le spectacle SLĀV mettait de l'avant les chants d'esclaves afro-américains Photo: Ex Machina/Elias Djemil

Peu de gens ont vu SLĀV, de Betty Bonifassi et Robert Lepage, mais tout le monde a entendu parler de la controverse provoquée par cette production culturelle, présentée, puis retirée de la programmation du Festival international de jazz de Montréal.

Un documentaire compte faire la lumière sur l'affaire SLĀV, qui a bousculé l'actualité l'été dernier. Entends ma voix, qui est le fruit de la collaboration entre la journaliste Véronique Lauzon et les réalisateurs Maryse Legagneur et Arnaud Bouquet, rappellera les moments forts de cette controverse et donnera la parole à des intervenants aux opinions différentes.

Les trois personnes regardent la caméra.La journaliste Véronique Lauzon entourée des réalisateurs Maryse Legagneur et Arnaud Bouquet Photo : Radio-Canada

On y entendra notamment des artistes de SLĀV qui ont vécu cette crise, mais aussi celles et ceux qui ont été indignés par cette création. Tous ont accepté de se rencontrer et de raconter leur version de l'histoire, dans l'espoir qu'une meilleure compréhension et, peut-être, des pistes de solution émergeront de leurs échanges.

Malgré les divergences, leurs témoignages permettent de dresser un portrait des différents points de vue sur ce spectacle, tout en expliquant la genèse de celui-ci. Parmi les participants au documentaire, notons la présence de Betty Bonifassi, coauteure du spectacle, de Lorraine Pintal, la directrice artistique et générale du Théâtre du Nouveau Monde, qui présentait la production, mais aussi de l’artiste hip-hop Lucas Charlie Rose et du rappeur Webster. Également historien spécialisé dans l'histoire des Noirs au Québec, ce dernier a été conseiller auprès des créateurs du spectacle, puis s'en est dissocié après avoir assisté à l'avant-première.

Quant à Lucas Charlie Rose, c'est lui qui avait organisé la manifestation devant le Théâtre du Nouveau Monde la veille de la première. Il était d'avis que le spectacle constituait de l'appropriation culturelle.

« Qu’on aime SLĀV ou qu'on ne l'aime pas, le spectacle engendre un débat qui est sain pour la société québécoise. Il est important que tout le monde soit entendu », affirment les auteurs du documentaire.

Le spectacle SLĀV sera de retour sur scène dans plusieurs villes québécoises dès le 16 janvier.

Par ailleurs, Catherine Perrin animera une table ronde à Médium large le mardi 15 janvier afin de poursuivre la discussion après la diffusion du documentaire sur ICI ARTV le 14 janvier à 20 h 30.

Séries télé

Arts