•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire pour se tenir en forme

Jean-Marc Beausoleil est journaliste, romancier et nouvelliste
L'auteur Jean-Marc Beausoleil Photo: Georges Dagneau

À l'approche de la cinquantaine, l'auteur et journaliste Jean-Marc Beausoleil, qui fera paraître un nouveau livre au printemps, reconnaît qu'il ne choisit pas toujours des sujets faciles pour ses livres et qu'il écrit « sans faire de concessions ».

On lui doit par exemple Monsieur Boris et le cannabis (Québec Amérique), une biographie de Marc Boris St-Maurice, fondateur du Bloc pot, du Parti marijuana et du Centre compassion, un dispensaire de cannabis médicinal.

Jean-Marc Beausoleil se souvient qu'il a écouté le militant impénitent se raconter « pendant des dizaines d’heures » avant d’écrire sa vie.

Adepte de nouveau journalisme et d’autofiction, il aime en effet quand les gens se racontent, font un striptease par les mots. En 2018, il a donc tout naturellement accepté de faire partie du comité de sélection pour le Prix du récit Radio-Canada.

Comme il s’agissait d’histoires vécues, j’avais l’impression, subitement, d’être le confident d’un grand nombre de gens. Pas un écrivain public, mais un lecteur public, quelqu’un auprès de qui on se soulage d’un poids.

Jean-Marc Beausoleil

Selon lui, il est important de se raconter pour se connaître, mais aussi « pour se tenir en forme ». Il souligne au passage l'effet cathartique de l'écriture; le récit permet de trier le réel, d’y mettre de l’ordre.

Il y a un côté thérapeutique à tout ça. On reprend le contrôle en racontant. On peut guérir. Ensuite, on passe à autre chose.

Jean-Marc Beausoleil

Il conclut avec humour que le plus grand défi du genre est toutefois de se mettre à nu dans le récit : « Il faut accepter le jugement des autres. L’enfer, quoi! »

Vous avez une histoire vécue à raconter? Participez au Prix du récit Radio-Canada!

Prix du récit : Inscrivez-vous du 1er janvier au 28 février.

Livres

Arts