•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les anciens employés encouragés par les démarches de Stella’s

la devanture d'un restaurant sur laquelle on voit l'enseigne Stella's café.
Les propriétaires des restaurants Stella's de Winnipeg congédient un cadre à la suite d'allégations de harcèlement sexuel. Photo: Radio-Canada / Ron Boileau
Radio-Canada

Les gestionnaires du compte Instagram #NOTMYSTELLAS, qui ont tiré la sonnette d'alarme en publiant des dénonciations sur les réseaux sociaux, se disent satisfaits des décisions récentes de la direction des restaurants Stella's, qui a annoncé avoir congédié le vice-président aux opérations.

La chaîne de restaurants Stella’s a annoncé le congédiement de Grant Anderson mercredi soir. L’entreprise est plongée dans une tempête de critiques depuis un mois à la suite de révélations de dizaines d’employés qui ont dénoncé sur les réseaux sociaux des comportements inappropriés au travail, notamment du harcèlement.

Stella’s Cafe and Bakery a publié sa décision sur les médias sociaux. « Les informations découvertes au cours du processus de révision nous ont menés à congédier Grant Anderson », indique le message.
« On pense que Stella’s est sur la bonne voie. Ils posent de bonnes actions pour améliorer leur cadre de travail », déclare Kelsey Wade, cogestionnaire du compte #NOTMYSTELLAS.

Sa collègue Amanda Murdock croit que le congédiement de Grant Anderson démontre l’engagement de Stella’s à respecter ses promesses de transparence.

La chaîne de restauration, qui a plus de 500 employés, a fait appel à une entreprise de ressources humaines indépendante pour examiner les politiques de la compagnie en matière de sécurité au travail.

Les propriétaires de Stella’s ont dit mercredi toujours attendre le rapport final de l’entreprise.

Grant Anderson et le directeur régional, Brad Burrows, avaient été mis en congé pour une durée indéterminée en novembre afin d’assurer l’intégrité et l’indépendance de l’enquête, selon une déclaration des propriétaires de l’entreprise publiée lundi. « Nous continuons à mettre en œuvre des changements positifs et permanents qui garantiront que Stella’s aura un environnement de travail respectueux, sécuritaire, coopératif et sain », ont-ils ajouté.

Grant Anderson n’a pas répondu aux demandes d’entrevue de nos collègues de la CBC.

Les propriétaires de Stella’s confirment par ailleurs que le congédiement de Grant Anderson s’applique aussi au restaurant Kevin’s qu’ils possèdent dans le quartier de la Bourse.

Stella’s a été la cible de critiques après la création d’un compte Instagram. Des personnes qui affirmaient être des employés ou d’anciens employés de la chaîne y avaient publié leurs doléances.
Plusieurs des plaintes faisaient référence à des cas de harcèlement sexuel et de discrimination.

Manitoba

Société