•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin d'une session parlementaire sous le signe de la coopération à l'Île-du-Prince-Édouard

Le drapeau vice-royal flottait mercredi soir devant l’Assemblée législative de l’Île-du-Prince-Édouard, signe que la session parlementaire allait bientôt prendre fin.
Le drapeau vice-royal flottait mercredi soir devant l’Assemblée législative de l’Île-du-Prince-Édouard, signe que la session parlementaire allait bientôt prendre fin. Photo: Radio-Canada / François Pierre Dufault
Radio-Canada

Les députés à l'Île-du-Prince-Édouard ont mis fin, mercredi, à une session parlementaire qui s'est déroulée, disent-ils, sous le signe de la coopération.

Un texte de François Pierre Dufault

En fin d'après-midi, la lieutenante-gouverneure Antoinette Perry a donné la sanction royale à une vingtaine de projets de loi, dont trois de l'opposition.

Le gouvernement libéral de Wade MacLauchlan a fait adopter le plus important budget d'immobilisation de l'histoire de la province, totalisant près de 157 millions de dollars. Il a aussi fait adopter un plan pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, qui prévoit une série de mesures incitatives, comme des rabais sur l'immatriculation des véhicules verts, pour faire contrepoids à une hausse du prix de l'essence imposée par le gouvernement fédéral.

C'était fructueux. Nous avons adopté beaucoup de projets de loi. Nous avions une approche collaborative.

Wade MacLauchlan, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard

Il n'y a finalement pas eu de débat quant au choix d'un commissaire pour coordonner le référendum sur la réforme du mode de scrutin qui doit avoir lieu en même temps que les prochaines élections. Les députés ont choisi à l'unanimité le juge à la retraite Gerard Mitchell.

L'opposition à l'Assemblée législative dit avoir marqué des points.

Le député progressiste-conservateur Jamie Fox a fait adopter un projet de loi d'initiative parlementaire qui obligera les nouveaux juges de la Cour provinciale à suivre une formation en droit des agressions sexuelles avant d'être assermentés. Il s'agit d'une première au pays.

« Esprit de collaboration »

Le progressiste-conservateur Sidney MacEwan a fait adopter, quant à lui, un projet de loi qui devrait mener à la création d'un secrétariat de l'autisme, où seraient regroupés sous l'égide d'un seul ministre responsable tous les services offerts aux personnes autistes.

Depuis un an, nous avons réussi à faire adopter six projets de loi privés. C'est sans précédent pour un parti d'opposition à l'Île-du-Prince-Édouard, fait valoir le chef progressiste-conservateur James Aylward, vantant à son tour l'esprit de collaboration des députés au cours des trois dernières semaines.

La députée du Parti vert, Hannah Bell, a fait adopter un projet de loi qui modifie la loi provinciale sur l'innovation, pour y inclure les industries créatives et culturelles, entre autres.

Le deuxième parti d'opposition a aussi fait adopter une résolution à l'unanimité interdisant la thérapie de la conversion pour les personnes homosexuelles dans la province.

Ce ne sont pas de grands changements, mais ce sont des changements qui vont avoir une grande portée, affirme le chef des verts, Peter Bevan-Baker.

La session parlementaire aura duré une quinzaine de jours.

Le premier ministre Wade MacLauchlan dit que la décision de mettre fin aux travaux, mercredi, n'a rien à voir avec le début d'un important procès pour fraude à l'immigration.

Les propriétaires d'un motel de Charlottetown sont accusés d'avoir aidé sept immigrants à fournir de faux renseignements aux autorités afin d'obtenir le statut de résident permanent au Canada, et ce, dans le cadre d'un ancien programme provincial d'immigration économique, depuis abandonné.

De son côté, le chef progressiste-conservateur James Aylward, qui a annoncé sa démission en septembre, dit que son parti doit aussi se concentrer sur une course à la direction. La formation doit choisir un nouveau chef le 9 février.

Des élections sont prévues l'an prochain à l'Île-du-Prince-Édouard.

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale