•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford rencontre le maire de Toronto et le premier ministre Justin Trudeau

Justin Trudeau et Doug Ford se serrent la main lors d'une rencontre à Queen's Park.
Le premier ministre ontarien Doug Ford doit rencontrer son homologue fédéral Justin Trudeau, jeudi. Photo: La Presse canadienne / Chris Young
Radio-Canada

Programme double jeudi pour le premier ministre ontarien Doug Ford qui doit avoir un tête-à-tête avec le maire de Toronto John Tory en matinée, suivi d'une rencontre avec Justin Trudeau en après-midi.

La rencontre avec le maire Tory aura lieu à Queen's Park.

Il s'agit de leur premier tête-à-tête depuis la réélection de M. Tory en octobre. Le nouveau conseil municipal a été assermenté cette semaine.

Deux hommes se parlent debout dans un bureau.Le maire de Toronto John Tory (à g.) et le premier ministre Doug Ford (archives) Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

M. Tory espère discuter notamment de logement abordable, de transport en commun, de sécurité et de la revitalisation du secteur riverain.

Cette rencontre survient quelques mois à peine après que le premier ministre Ford eut réduit unilatéralement presque de moitié la taille du conseil municipal de Toronto, une décision annoncée en pleine campagne électorale municipale, qui avait mené en vain à une contestation judiciaire de la part de la Ville.

De la tension dans l'air

La rencontre entre M. Ford et M. Trudeau, qui est prévue en après-midi à Montréal avant le sommet des premiers ministres, s'annonce encore plus tendue.

Les deux élus ont croisé le fer au cours des derniers mois au sujet de la taxe carbone que le fédéral veut imposer aux provinces comme l'Ontario qui n'ont pas leur propre système de tarification du carbone.

M. Ford a qualifié le plan des libéraux fédéraux d'arnaque fiscale et a déposé une poursuite à ce sujet contre Ottawa.

La ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna, doit discuter, jeudi, avec son homologue ontarien, Rod Phillips, du plan vert de ce dernier.

Plus récemment, le gouvernement Trudeau a dénoncé la décision des conservateurs ontariens d'abolir le Commissariat aux services en français de l'Ontario et de supprimer le financement de l'Université de l'Ontario français, un projet que M. Ford avait pourtant soutenu avant et après son élection en juin dernier.

M. Trudeau s'est dit profondément déçu.

L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario demande au fédéral de prendre le relais et de financer l'Université durant quatre ans.

Politique fédérale

Politique