•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'heure est aux dons pour la guignolée des médias en Estrie

Lucie et Romy, deux enfants, avec une chaudière de la guignolée des médias.

Lucie et Romy attendent vos dons à l'entrée de l'Université de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Émilie Richard

Radio-Canada

La guignolée des médias, de retour jeudi pour une 18e édition, est l'occasion d'aider les plus démunis à vivre la période des Fêtes dans la dignité.

Pour l'occasion, les médias cessent leur compétition et s'unissent pour solliciter la générosité du public et des donateurs. En Estrie, des dizaines de bénévoles participent à l'événement.

À Sherbrooke, vous pourrez faire un don à l'un des 11 points de collecte. Entre autres, il y aura des barrages routiers au coin de la rue King Ouest et du boul. Jacques-Cartier, sur le boul. Bourque au coin de Mi-Vallon et à l'entrée de l'Université de Sherbrooke. La liste complète des points de collecte se trouve sur le site de la guignolée des médias (Nouvelle fenêtre).

Partout au Québec, plus de 350 points de collecte sont déployés afin de recevoir les dons en argent ou en denrées non périssables, qui seront remis à des organismes des différentes régions.

La guignolée des médias a lieu jusqu'au 24 décembre. Les denrées non périssables et les dons en argent pourront être déposés dans plus de 600 lieux de collecte chez les Amis de La guignolée des médias, soit 380 pharmacies Jean Coutu, 210 supermarchés Provigo et Maxi et 55 bureaux de Via Capitale.

Marie Eve Lacas et Réjean Blais en compagnie de Lucie et de Romy amassent les dons à l'entrée de l'Université de Sherbrooke.

Marie Eve Lacas et Réjean Blais en compagnie de Lucie et de Romy amassent les dons à l'entrée de l'Université de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Émilie Richard

Il est aussi possible de donner en ligne à l'adresse guignolee.ca (Nouvelle fenêtre).

L'an dernier, 160 380 $ avaient été amassés à La grande guignolée des médias en Estrie. Les sommes amassées dans la région de Sherbrooke seront redistribuées à parts égales entre Moisson Estrie et la Fondation Rock-Guertin.

Le Bilan-Faim 2017 des Banques alimentaires du Québec, en chiffres

Le nombre de personnes, par mois, qui sont aidées par des banques alimentaires : 400 000

L'augmentation de la demande d'aide alimentaire depuis 2008 : 33,7 %

La proportion d'aide destinée à des enfants en 2017 : 34,1 %

Le pourcentage de femmes parmi les utilisateurs du programme de dépannage alimentaire : 48,7 %

L'augmentation de l'aide demandée par des immigrants en 2017 : 6 %

Proportion d'immigrants et de réfugiés parmi les utilisateurs du programme de dépannage alimentaire : plus de 26 %

Avec les informations de La Presse canadienne

Pauvreté

Société