•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les retards du TLR coûtent, jusqu'à maintenant, 25 M$ de plus à la Ville d'Ottawa

Un train léger en action
La ligne de la Confédération du train léger ne sera pas en fonction avant 2019, mais aucune date précise n'a été avancée. Photo: iStock / _alexandar
Radio-Canada

Les retards dans l'achèvement du système de train léger sur rail d'Ottawa ont coûté 25 millions de dollars jusqu'à présent, selon une note de service que le trésorier de la Ville a envoyée aux membres du conseil, mercredi après-midi.

La Municipalité souhaite récupérer cet argent auprès du consortium Groupe de transport Rideau (GTR), responsable de ce vaste chantier, mais il n'y a aucune garantie que cela se fera.

Nos avocats et notre personnel disent que la priorité pour nous autres est de protéger les contribuables et c'est la raison [pour laquelle] on a signé un contrat avec un prix fixe, a souligné le maire Jim Watson, jeudi.

Le premier magistrat a ajouté que c'est au secteur privé de trouver la solution et que la Ville d'Ottawa n'entend pas payer un cent de plus.

Le Groupe de transport Rideau devait initialement livrer le train léger sur rail à la Ville en mai, mais en février, la Municipalité avait annoncé que la date serait reportée de six mois, soit le 2 novembre.

Une fois de plus, en septembre, GTR annonçait qu’il allait manquer sa deuxième date limite pour l’ouverture du train léger sur rail, celle du 2 novembre.

La ligne de la Confédération du train léger ne sera pas en fonction avant 2019, mais aucune date précise n'a été avancée. Les autorités municipales évoquent toutefois la date limite du 31 mars.

Avec les informations de CBC

Ottawa-Gatineau

Transport en commun