•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Cubains peuvent désormais utiliser l'Internet mobile

Des personnes consultent leur téléphone mobile dans une rue de Cuba.
À Cuba, les habitants peuvent désormais bénéficier d'une connexion Internet depuis leur téléphone mobile. Photo: AFP/Getty Images / YAMIL LAGE
Agence France-Presse

Cuba, l'un des pays du monde ayant l'accès le plus restreint et contrôlé à Internet, offre à partir de jeudi à ses habitants la possibilité de se connecter depuis un téléphone mobile, à des tarifs toutefois élevés pour la population.

« À partir du 6 décembre, nous commencerons à fournir le service d'Internet sur les téléphones mobiles », a annoncé la veille Mayra Arevich, présidente de l'entreprise publique de télécommunications Etecsa, à la télévision.

Etecsa avait effectué ces derniers mois plusieurs tests du réseau 3G, mais l'ultime essai, début septembre, qui offrait un accès gratuit pendant 72 heures à 1,5 million d'usagers, s'était soldé de son propre aveu par « des difficultés de connexion et un encombrement important des services de voix et données, en raison de l'instabilité d'une partie du réseau ».

Le tarif proposé sera de 10 ¢ par mégaoctet (réduit à 2 ¢ en cas de navigation sur les sites Internet cubains), avec des forfaits allant de 7 $ pour 600 mégaoctets à 30 $ pour 4 gigaoctets.

Le salaire moyen à Cuba pour les employés publics – 87 % de la population occupée – est de 30 $ par mois.

Cuba avait signé fin 2016 un accord avec Google pour une connexion plus rapide aux contenus en ligne du géant américain.

Depuis, l'accès à l'Internet ne s'est toutefois pas amélioré sur l'île. Il reste très limité, lent et d'un coût élevé à domicile. La plupart des habitants n'ont donc pas d'autre choix que de se connecter aux points wifi publics et de payer à l'heure.

Technologies et médias

International