•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fédération américaine de gymnastique se place à l'abri de ses créanciers

Simone Biles
Simone Biles Photo: Associated Press / Elise Amendola
La Presse canadienne

C'est pour assurer sa survie que l'organisation hautement controversée s'est placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites mercredi.

Elle a agi ainsi dans l'espoir d'en arriver à des ententes dans des dizaines de poursuites pour agression sexuelle et afin de retarder la décertification du Comité olympique américain (USOC).

USA Gymnastics a déclaré faillite à Indianapolis, où elle a ses bureaux. La fédération fait face à une centaine de poursuites représentant 350 athlètes devant divers tribunaux, qui la blâment d'avoir fermé les yeux sur les gestes de Larry Nassar, le médecin d'équipe coupable de nombreuses agressions sexuelles.

Kathryn Carson, qui a récemment été élue présidente du conseil d'administration, a mentionné que l'organisation avait opté pour la faillite afin d'accélérer le processus après une vaine médiation.

Elle a décrit l'opération comme une réorganisation et non pas comme une liquidation.

Mme Carson a mentionné que cette décision juridique retardera la tentative de l'USOC visant à lui retirer sa certification d'organisation nationale.

Gymnastique artistique

Sports