•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La conseillère gatinoise Louise Boudrias espère faire modifier le budget 2019 avant son adoption

La conseillère Louise Boudrias assiste au comité plénier de la Ville de Gatineau.
Louise Boudrias, conseillère du district du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond Photo: Radio-Canada / Michel Aspirot
Radio-Canada

La conseillère gatinoise Louise Boudrias reviendra à la charge avec certaines propositions budgétaires mardi prochain.

Un texte de Nathalie Tremblay

L'élue, qui représente le district du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond, entend présenter quatre recommandations lors de l'adoption du budget, prévue le 11 décembre.

Dans un communiqué qui paraîtra en journée jeudi et dont Radio-Canada a obtenu copie, Mme Boudrias propose notamment de limiter la hausse des impôts fonciers à 1,7 % et de maintenir les investissements de 11 millions de dollars pour la réfection du réseau routier.

Selon la proposition présentement sur la table, cette somme servira à financer le plan d'action pour régler les problèmes de refoulements d'égout dans plusieurs secteurs de la ville.

La conseillère ajoute qu'il faudra trouver les moyens de régler le problème des eaux de ruissellement sur l'ensemble du territoire gatinois, mais sans préciser quels seront ces moyens.

Elle ne précise pas non plus si elle abolira la taxe dédiée aux infrastructures et comment elle propose de financer le manque à gagner.

Processus d'adoption critiqué

Louise Boudrias, qui a encore une fois critiqué le nombre de journées accordées aux élus pour l'étude du budget, souhaite également améliorer son processus d'adoption.

Elle affirme que les façons de faire actuelles empêchent les conseillers, et par extension les citoyens qu'ils représentent, d'être pleinement préparés pour l'étude du budget.

Lors de la première journée de l'étude du budget le 12 novembre dernier, la conseillère a exprimé sa volonté de demander une journée additionnelle de discussion. Mais devant le peu d'appui de ses collègues, elle n'a pas présenté de demande formelle. L'étude du budget s'est déroulée du 12 au 15 novembre.

Les salaires

Dans son communiqué, la conseillère soutient surtout que la Ville doit suspendre la mise à jour de la rémunération des cadres et s'attaquer à la masse salariale des employés municipaux.

C'est près de 47 % des taxes municipales qui servent à payer les salaires des employés, il est temps d'arrêter cette augmentation de la masse salariale qui gruge l'épargne des Gatinois.

Louise Boudrias, conseillère municipale

Pourtant dans son analyse approfondie du budget déposée le mois dernier, le conseiller Gilles Carpentier ne fait aucune recommandation quant à la masse salariale comme possible source d'économie. L'ancien président de l'exécutif a indiqué que les économies pouvant être réalisées de ce côté auraient un effet négligeable sur le budget.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale