•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections partielles : l'opposition à Montréal porte plainte au directeur général des élections

L'artère est couverte de nids-de-poule.
Le boulevard Gouin Est arrive en tête des 10 pires routes du Québec, selon le palmarès établi par CAA-Québec. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal reproche à Valérie Plante d'avoir utilisé son statut de mairesse pour faire une annonce au nom de la municipalité dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT), où une élection complémentaire est en cours. Elle a porté plainte au directeur général des élections du Québec (DGEQ) pour utilisation partisane des fonds publics.

Un texte de Jérôme Labbé

L'annonce a eu lieu samedi dernier. « Le boulevard Gouin Est ne sera plus la pire route du Québec », pouvait-on lire dans le communiqué de la Ville, transmis à 11 h 22 sur le fil de CNW. L'artère, promettait-on, serait réasphaltée sur 11 kilomètres dans les deux prochaines années.

La réaction de Caroline Bourgeois, candidate pour Projet Montréal à la mairie d'arrondissement, ne s'est pas fait attendre : une heure plus tard, elle se réjouissait de l'annonce de l'administration, écrivant elle aussi par voie de communiqué qu'elle accueillait « avec enthousiasme cette bonne nouvelle pour Rivière-des-Prairies ».

Deux jours plus tard, le parti spécifiait même sur Twitter que Valérie Plante avait « profité de son passage à RDP-PAT avec [sa] candidate à la mairie [Caroline Bourgeois] pour faire cette annonce ».

Ces indices – de pair avec un article publié le lendemain dans un journal local où l'on peut voir les deux femmes ensemble, près du boulevard Gouin – portent l'opposition officielle à croire que l'administration a utilisé des fonds publics pour promouvoir une candidature politique. Elle a demandé à Élections Québec et au DGEQ de se pencher sur la question.

Son chef Lionel Perez reproche en outre à la mairesse Plante de s'être déplacée mercredi matin dans Saint-Michel pour annoncer son plan d’action en matière d’immigration et d’intégration des nouveaux arrivants, alors qu'une élection partielle est également prévue dans ce district.

« Habituellement, ce genre d'annonce se fait à l'hôtel de ville », a-t-il souligné. « C'est une façon "à l'ancienne" de faire de la politique, de tirer avantage du pouvoir pour justement essayer de tirer un avantage électoraliste. »

Sa plainte, transmise au DGEQ lundi, ne concerne toutefois pas l'annonce dans Saint-Michel, mais uniquement celle faite samedi pour l'arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

La mairesse se défend

Valérie Plante affirme avoir annoncé son plan d'action en matière d’immigration dans le district de Saint-Michel parce qu'on y compte de nombreux immigrants, tout simplement. Elle rappelle aussi que la réfection du boulevard Gouin Est était prévue dans le programme triennal d'immobilisations (PTI) 2019-2021.

« On va laisser la plainte suivre son cours, mais moi, encore une fois, quand j'ai annoncé mon budget il y a trois semaines, [...] le projet Gouin était déjà inscrit », a-t-elle souligné, ajoutant que le budget avait été présenté en terrain neutre, non loin de l'hôtel de ville.

Je n'ai rien sorti de mon chapeau; c'était déjà inscrit au PTI.

Valérie Plante, mairesse de Montréal et chef de Projet Montréal

Les élections pour les postes de maire de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles et de conseiller de ville dans Saint-Michel auront lieu le dimanche 16 décembre.

Ces scrutins ont été rendus nécessaires par l'élection à l'Assemblée nationale de Chantal Rouleau et de Frantz Benjamin, qui siégaient encore récemment à l'Hôtel de Ville pour Ensemble Montréal, le parti qui forme l'opposition officielle. La première s'est fait élire pour la CAQ dans Pointe-aux-Trembles, devenant quelques jours plus tard ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole. Le second a été élu pour le Parti libéral dans Viau.

Dans Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Mme Bourgeois fait face à Manuel Guedes, un ancien conseiller d'arrondissement du district de La Pointe-aux-Prairies, qui a porté les couleurs de l'Équipe Denis Coderre pour Montréal de 2013 à 2017. Il a pris la relève de Theo Vecera, qui a retiré sa candidature pour des raisons médicales.

Dans Saint-Michel, Frantz Benjamin soutient la candidature de Josué Corvil, qui tentera de lui succéder avec Ensemble Montréal. Projet Montréal misera pour sa part sur Nadine Raymond, directrice principale Innovation et développement des YMCA du Québec et vice-présidente du Conseil du statut de la femme. Un troisième candidat indépendant, Réginald Pierre, est également sur les rangs.

Avec la collaboration de Benoît Chapdelaine

Grand Montréal

Politique municipale