•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Regina cherche à réglementer les salons de massage érotique

Une enseigne d'un salon de massage.
La Ville de Regina envisage de clarifier la distinction entre les salons de massage érotique et thérapeutique. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le comité exécutif présentera mercredi au conseil municipal de Regina des options de réglementation entourant les salons de massage et les fournisseurs de services sexuels.

Un rapport sur la question a été examiné par le conseil municipal le 10 octobre 2018. Ses conclusions seront communiquées aux membres de la communauté mercredi lors d'une séance publique du comité exécutif.

Le rapport aborde notamment les problèmes de santé et de sécurité publiques, le manque de réglementation, les permis potentiels pour les travailleurs et l'impact négatif global des salons sur les entreprises et les quartiers environnants.

Le conseil envisage deux options. La première est l'application renforcée des règlements de zonage pour les fournisseurs de services pour adultes. La seconde vise à améliorer la sécurité des travailleuses du sexe et de leurs clients grâce à un système de permis.

Les deux options comprennent une suggestion de modification des règlements locaux afin de remplacer l'appellation « salons de massage » par « salons de massage corporel » afin d'éviter toute confusion avec les services de massage thérapeutique fournis par des massothérapeutes agréés.

Si le conseil municipal adopte les recommandations dans le rapport, les membres de la communauté pourront examiner eux aussi les deux options. Le conseil rendra sa décision d'ici l'été 2019.

L’exemple de Saskatoon

Un débat sur la question des salons de massage a eu lieu à Saskatoon il y a quelques années. La Ville a mis en place en 2012 un système de permis pour, entre autres, les salons érotiques.

La brigade des mœurs de la police de Saskatoon et la Ville doivent savoir à tout moment qui travaille dans ce genre de salon. Le règlement municipal exige que les employeurs tiennent à jour des listes de travailleurs pour faciliter les inspections.

La police maintient que son travail est d’assurer uniquement la sécurité et non pas d'empêcher ce genre d'activités. Selon des propriétaires de salon, la réglementation sécurise à la fois les travailleuses et les clients.

Saskatchewan

Politique municipale