•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des stations de radio bannissent la chanson Baby, It's Cold Outside

Les explications de Louis-Philippe Ouimet
Radio-Canada

L'une des chansons du temps des Fêtes, Baby, It's Cold Outside, ne fait plus partie de la programmation de certaines stations de radio, car elle est considérée comme étant inappropriée à l'ère du mouvement #MoiAussi.

CBC Music ne la diffuse plus sur deux sites de musique en continu, mais elle n'est pas bannie de CBC Music. Cependant, des stations appartenant à Rogers et à Bell Media l'ont bannie de leurs ondes, de même que plusieurs autres aux États-Unis.

Les paroles de cette chanson, interprétée par plusieurs artistes en duo dont Ray Charles et Betty Carter, Idina Menzel et Michael Bublé, Dolly Parton et Rod Stewart, ainsi qu'Emilie-Claire Barlow et Marc Jordan, sont considérées comme pouvant traiter de harcèlement envers les femmes.

WDOK, une station de radio de Cleveland, en Ohio, a été la première à prendre la décision de ne plus diffuser ce titre il y a quelques jours, après avoir reçu des plaintes d'auditeurs.

Le porte-parole de Bell Media, Scott Henderson, a souligné que les stations de radio de la compagnie à Vancouver et à Ottawa ne diffuseront pas la chanson cette année et qu'elles ne comptent pas la faire jouer non plus dans le futur.

Le chef des affaires publiques de CBC, Chuck Thompson, a affirmé que CBC Music ne diffuse plus la chanson depuis minuit mardi soir sur deux sites de musique en continu. Cependant, chaque directeur de la programmation a le loisir de la diffuser.

« Certaines paroles peuvent laisser la place à l'interprétation et nous sommes pleinement conscients qu'il existe plusieurs points de vue à ce sujet. Nous allons les considérer, mais étant donné l'état actuel de la situation, et à partir de maintenant, cette chanson ne fait plus partie de nos listes d'écoute du temps des Fêtes. »

La porte-parole de Rogers, Caitlin Decarie, a confirmé que la chanson n'est plus jouée sur les ondes des stations de radio du diffuseur. « Il y a tellement de merveilleuses chansons pour célébrer le temps des Fêtes », a-t-elle simplement mentionné.

Les conséquences du mouvement #MoiAussi

Les controverses ne datent pas d'hier, mais la conscientisation s'est accentuée depuis l'émergence du mouvement #MoiAussi dans le sillage de l'affaire Weinstein, cet ancien producteur tout-puissant d'Hollywood accusé d'agressions sexuelles alléguées par près d'une centaine de femmes depuis octobre 2017.

Dans la chanson en question, un homme tente de persuader une femme de passer la nuit avec lui. À un moment donné, celle-ci lance : « Qu'y a-t-il dans ce verre? »

Le problème est que des victimes d'agressions sexuelles ont affirmé que des substances ont été glissées dans leur verre à leur insu pour les rendre plus dociles.

À un autre moment, l'homme l'exhorte à ne pas résister dans le vers « Baby, don't hold out ». Ces échanges, pour certains, pourraient s'apparenter à un contexte de viol et constituer une ode aux agressions sexuelles.

En 2013, Lady Gaga et Joseph Gordon-Levitt l'ont interprétée en changeant les rôles. L'homme chantait les paroles de la femme et vice-versa.

Aussi, il y a deux ans, un couple du Minnesota, Lydia Liza et Josiah Lemanski, a réécrit les paroles en intégrant la notion du consentement.

Une chanson écrite en 1944

Frank Loesser est l'auteur de ce classique de Noël qui a remporté en 1950 l'Oscar de la meilleure chanson originale grâce au film La fille de Neptune. La pièce était alors interprétée par Esther Williams et Ricardo Montalban.

Loesser avait composé cette chanson en 1944, pour que sa femme et lui l'interprètent lors de leur pendaison de crémaillère, à l’hôtel Navarro de New York.

Le numéro fut très apprécié et le couple continua de chanter Baby, It's Cold Outside à chacune des fêtes où il était invité.

Frank Loesser finit par vendre sa chanson aux studios de cinéma MGM, rendant sa femme furieuse et lui faisant dire qu’elle se sentait trahie.

« Aujourd'hui, je réalise que lorsque la chanson a été écrite en 1944, nous étions à une époque différente. En lisant les paroles maintenant, nous voyons qu'elles semblent tenir des propos très manipulateurs et inacceptables. Le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui est extrêmement sensible et les gens s'offusquent facilement, mais le mouvement #MoiAussi a enfin donné aux femmes la voix qu'elles méritent. La chanson n'a donc plus sa place », a indiqué Glenn Anderson, un animateur de la station WDOK, dans un communiqué.

Après avoir consulté ses auditeurs, la station a constaté qu'une majorité souhaitait la disparition de ce morceau des ondes.

KOSI, une station de radio du Colorado, avait quant à elle supprimé la chanson de sa programmation, mais elle a changé d'avis après que 95 % des plus de 15 000 auditeurs ayant répondu à un sondage sur Internet ont voté pour qu'elle y demeure.

Avec les informations de Agence France-Presse, et CBC

Musique

Arts