•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pannes à Saint-Élie-de-Caxton : des citoyens dénoncent l'inaction du maire

Gens dans les arbres qui coupent des branches et une personne qui tient un panneau arrêt dans la rue
Des émondeurs et des employés de Sogetel étaient toujours à l'oeuvre mercredi, à Saint-Élie-de-Caxton, quelques jours après la tempête. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Des citoyens de Saint-Élie-de-Caxton remettent en question la compétence du maire Robert Gauthier, qui n'a rien fait, selon eux, pendant la panne de courant de la semaine dernière qui a laissé de nombreux résidents dans le noir pendant plusieurs jours. Le maire réfute les critiques. Il affirme que tout a été fait pour aider ses concitoyens.

Gilbert Guérin est l’un des signataires d’une lettre ouverte qui dénoncent l’inaction du maire Gauthier, à qui il demande de faire un examen de conscience.

Il lui reproche spécifiquement de ne pas avoir appliqué le plan de mesures d’urgence adopté en 2014 par la Municipalité.

Le maire avait en mains un outil et il n’a pas mobilisé son personnel!

Gilbert Guérin au micro de Facteur matinal
Homme devant une rue et des maisons à St-Élie-de-CaxtonLe résident de Saint-Élie-de-Caxton, Gilbert Guérin Photo : Radio-Canada

La neige et le verglas de la semaine dernière ont déclenché d’importantes pannes de courant en Mauricie, plus particulièrement dans les secteurs de Saint-Mathieu-du-Parc et Saint-Élie-de-Caxton.

Certains Caxtoniens ont été privés d’électricité pendant plusieurs jours, jusqu’à samedi dans certains secteurs isolés.

La Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton n’aurait eu aucune communication avec ses citoyens pendant la panne, selon M. Guérin. Aucune information n’était par ailleurs disponible sur son site web.

Le maire était chez lui et les citoyens ont été laissés pour compte, déplore Gilles Guérin.

Le maire réplique aux critiques

On a connu une tempête exceptionnelle, a mentionné d'entrée de jeu le maire de Saint-Élie de-Caxton, Robert Gauthier, à l'émission 360 PM.

Il affirme qu'il était en contact avec la Sûreté du Québec et Hydro-Québec plusieurs fois par jour, même s'il était lui-même privé de courant.

Le maire ajoute que la Municipalité a fait tous les efforts qu'il fallait pour désenclaver les gens. Des employés ont fait du porte-à-porte pour rejoindre les résidents, donne-t-il en exemple.

J'ai choisi d'aller aider les gens sur le terrain, de faire du porte-à-porte, plutôt que de faire des communiqués de presse, c'est un choix.

Robert Gauthier, maire de Saint-Élie-de-Caxton
Homme devant une bâtisse à St-Élie-de-CaxtonLe maire de Saint-Élie-de-Caxton, Robert Gauthier Photo : Radio-Canada

Il affirme que c'était plus logique d'aller voir les gens directement chez eux, dans le contexte où tous les citoyens n'avaient pas accès à Internet ou aux médias.

Il souligne aussi que, selon lui, l'ouverture d'un centre pour sinistrés n'était pas la priorité, car il fallait d'abord désenclaver les citoyens.

Robert Gauthier affirme qu'il y a un plan de sécurité civile, pour les cas d'urgence, qui a été élaboré en 2014. Ce plan recommandait notamment l'achat d'une génératrice pour qu'il y ait de l'électricité à la Maison des citoyens, ce qui n'a pas été fait.

Les gens l'ont pris et l'ont mise sur la tablette, dit-il. Depuis quatre ans et demi, là, autant l'ancien conseil que nous, depuis un an, on n'a rien fait.

Cartable avec des feuillesLa Municipalité a élaboré un plan en cas d'urgence en 2014, mais toutes les recommandations n'auraient pas encore été suivies. Photo : Radio-Canada

Des centaines de citoyens à la réunion du conseil

Une centaine de citoyens de Saint-Élie-de-Caxton ont assisté à la plus récente séance du conseil municipal lundi soir.

Gilles Guérin, qui était du nombre, rapporte que les gens faisaient la file pour raconter au micro comment ils ont vécu la panne de la semaine dernière.

Il s’indigne que la seule mention de la panne par le maire ait eu lieu en début de séance, alors que Robert Gauthier a remercié ses citoyens de s’être entraidés.

Gilles Guérin ne veut pas étendre son blâme aux autres membres du conseil municipal. Il soutient qu’ils baignent dans « un climat toxique » qui s’est installé depuis l’élection du maire Robert Gauthier il y a un peu plus d’un an.

Mauricie et Centre du Québec

Affaires municipales